La photo de famille à l'issue de la cérémonie officielle

Les femmes élues locales de Guinée sont désormais organisées en Réseau. L’Assemblée Générale constitutive du Réseau des Femmes élues locales de Guinée (REFELA), s’est tenue Vendredi dernier,  le 4 Décembre 2020 au Palm Camayenne sous la présidence de Mme  la Ministre des Droits et Autonomisation des femmes, Mme Hawa Beavogui, du Directeur de la Décentralisation, Mr Kaba,  représentant le Ministre de l’Administration du Territoire et de la décentralisation, Général Boureima condé, du Représentant résident du PNUD en Guinée, M. Luc Joël Grégoire et de son adjoint en charge des Programmes et Opérations du PNUD, M. Boureima Younoussa.

C’est Mme Aminata Oularé, Première  Vice Maire de la Commune Urbaine de Kindia qui  a élue Présidente du Bureau Nationale de REFELA-Guinée. Ce Réseau est mis en place avec l’appui technique du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en Guinée, du Bureau régional ONU Femmes basé à Dakar et le concours financier du Gouvernement du Canada.

Les messages clés des officiels pendant la cérémonie de lancement

M. Abdoulaye Kaba, Directeur National de la Décentralisation, Représentant le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation : « Après l’atelier de cadrage qui a permis de renforcer vos capacités dans l’approche genre et la prise en compte de la dimension genre dans le développement local. Vous avez validé une stratégie assortie d’un chronogramme d’implantation d’un Réseau de la base au sommet. L’objectif général est de mettre en place un réseau de femmes élues locales, capable d’assurer la représentativité des femmes au niveau communal, préfectoral et régional, car les femmes doivent être capables de participer au processus de gouvernance locale en tant qu’élues pour assurer la prise en compte de leurs intérêts dans l’élaboration de politique publique, programme budget et développement de leurs collectivités»

M. Luc Joël Grégoire, représentant résident du PNUD : « la promotion au niveau local du leadership féminin et de la participation citoyenne à la gestion du développement est fondamentale pour favoriser et accélérer les chantiers de réforme que le Gouvernement a entamés de manière déterminée. La promotion des droits des femmes et leur autonomisation est un élément essentiel de la démocratie, de la cohésion sociale, de la paix ainsi qu’une condition majeure pour l’émergence et le développement durable. C’est pourquoi, votre réseau favorisera j’en suis sûr, une dynamique de dialogue inclusif, d’échanges et de Concertations entre femmes élues des collectivités décentralisées de Guinée afin de solidifier, s’il en était encore besoin, la prise de conscience de leur rôle et de leur responsabilité dans la vie publique et politique de la Nation »

Mme Hawa Beavogui, Ministre des droits et Autonomisation des femmes : « Nous estimons que la mise en place du Réseau des femmes élues locales de Guinée est à même de consolider les acquis dans le cadre de l’émancipation de la femme guinéenne, de renforcer le réseautage des femmes au niveau des collectivités locales pour susciter et servir le développement durable….la particularité de ce programme consiste à renforcer les capacités des femmes au niveau de nos communes et collectivités. Car, elles sont perçues comme un outil de gouvernance le plus proche des citoyens. Donc, elles représentent une meilleure opportunité pour impliquer les femmes dans le processus de gouvernance locale et de développement à la base. A cet égard, je vous exhorte à plus de mobilisation et d’engagement car, les femmes constituent un dispensable facteur d’émergence économique et de développement ; à plus d’échanges sur les questions reatives aux bonnes pratiques en termes de planification et de la budgétisation sensible au genre »

Mamadou Saliou Diallo
Chargé des Communications du PNUD

 

Icon of SDG 05

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Guinée 
Aller à PNUD Global