Appui de PNUD Guinée Coordination Riposte contre Ebola

6 mai 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE 

Le PNUD appuie le Gouvernement dans la lutte contre la fièvre Ebola : 200.000 dollars pour renforcer le dispositif de coordination nationale de la réponse à travers la mise en place d’un mécanisme de partage journalier de l’information aux niveaux national, préfectoral et dans les zones transfrontalières

La fièvre hémorragique Ebola qui sévit en Guinée depuis Janvier 2014 constitue un véritable problème de santé publique  particulièrement dans les Districts sanitaires de Gueckédou, Macenta et Kissidougou  et dans la Capitale Conakry.

Cette  fièvre hémorragique virale due au virus Ebola est une maladie très contagieuse. La transmission se fait par contact direct avec des personnes ou des animaux infectés. Elle se manifeste par une fièvre accompagnée de diarrhées, de vomissements, de fatigue intense et parfois de saignements.

La découverte du virus Ebola est une préoccupation majeure pour le Gouvernement.

Ainsi, face à l’urgence de la situation, les autorités guinéennes se sont engagées à renforcer le dispositif global de réponse et à coordonner l’ensemble des activités destinées à gérer et contenir la propagation du virus Ebola.

A cet effet, le Comité national de crise a élaboré un plan d'intervention d'urgence avec un accent sur le renforcement de la Coordination au niveau national, Régional et de district; l’intensification de la surveillance active (recherche active de cas et la recherche des contacts); la prise en charge rapide et le contrôle efficace de l'infection et de la santé publique, la communication/sensibilisation, la gestion des corps et la sécurité des injections.

Sensible à cette situation et compte tenu du caractère urgent des mesures à prendre, le PNUD décide d’appuyer le Gouvernement par le financement du Projet d'Assistance à la Coordination de la Riposte contre l’épidémie de fièvre hémorragique Virale Ébola.

Le budget global du projet est estimé à 200.000 USD et constitue une contribution du PNUD aux (55%) efforts de coordination de la lutte contre la propagation de la maladie. Le coût global du budget de réponse est de 4 520 913,00USD.

Le Gouvernement guinéen a annoncé qu’il contribuera à la prise en charge des deux tiers (2/3, soit 75%) de ce financement.

Ce projet est financé dans le cadre  de l’Axe Stratégique d’Intervention III (UNDAF 2013-2017) portant sur la Réduction de la Vulnérabilité et amélioration des conditions de vie.

Le projet sera exécuté par le bureau PNUD en partenariat avec le Gouvernement, sur la base d'un plan de travail et d'un budget prévisionnel établis et validés conjointement.

L’objectif global du projet est d’améliorer la capacité de réponse du Gouvernement et de ses partenaires face à l’épidémie de la fièvre hémorragique virale Ebola en Guinée.

Les objectifs spécifiques du projet sont entre autres le  renforcement de la coordination des activités de riposte à tous les niveaux.

Le financement du PNUD contribuera essentiellement à renforcer le dispositif de coordination nationale de la réponse à travers la mise en place d’un mécanisme de partage journalier de l’information aux niveaux national, préfectoral et dans les zones transfrontalières.

Une bonne partie des activités sur le terrain est mise en œuvre par les agences spécialistes de la santé avec l’appui de l’OMS, MSF, UNICEF et l’ensemble des partenaires à travers le comité de crise.


PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Guinée 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe