Le Japon et le PNUD encouragent la mise en place d'un mécanisme de surveillance épidémiologique et la sécurité sanitaire en Guinée

7 févr. 2018

La table des officiels avec de la gauche vers la droite : le DP du PNUD, l’Ambassadeur du Japon, le Ministre de la Santé, le Représentant de l’OMS, le Représentant de l’Unicef et la DP du CDC

Les travaux de l'atelier de renforcement organisationnel et fonctionnel de la surveillance épidémiologique et la sécurité sanitaire en Guinée ont été lancés le 7 Février 2018 au Palm Camayenne.

La cérémonie d’ouverture présidée par Mr le Ministre de la Santé, Dr Abdourahmane Diallo, a enregistré la présence de plusieurs personnalités parmi lesquelles, S.E Mr l’Ambassadeur du Japon, le Représentant de l’OMS, le Représentant de l’Unicef, la Directrice pays du CDC d’Atlanta et du Directeur Pays PNUD Guinée.

L’objectif de cet atelier qui a réuni plusieurs spécialistes de la santé était de renforcer le système de réponse aux futures urgences sanitaires grâce aux échanges entre l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire(ANSS) qui est une structure du Ministère de la Santé et d’autres partenaires, à partir d’une vision consolidée de leur mission, leurs rôles et leurs liens fonctionnels entre les différents acteurs intervenant aux niveau central et périphérique dans la surveillance et la réponse aux épidémies en Guinée et leur maitrise des outils de programmation et de suivi.

Le représentant de l’OMS, Professeur Georges Alfred KI-ZERBO a, au nom des partenaires techniques et financiers intervenant dans le secteur de la santé, salué le leadership du Gouvernement à travers le Ministère de la Santé et remercié particulièrement le PNUD et l’Ambassade du Japon dont l’appui direct a permis la tenue de cet atelier. Les Objectifs ciblés par cet atelier, laissent déjà se dessiner les contours d’un partage d’expériences fécond en vue d’une meilleure coordination et harmonisation en matière de surveillance pour le renforcement de la surveillance épidémiologique dans le cadre d’un système de santé résilient.

De côté, l’Ambassadeur du Japon en Guinée S.E. HISANOBO HASAMA a indiqué que ce projet a permis de renforcer les capacités institutionnelles et opérationnelles de l’ANSS à être informée à temps des risques et à doter l’ANSS d’une plateforme de communication et d’analyse de données remontées du terrain.

En ouvrant les travaux, le Ministre de la Santé a souligné : qu’avec la volonté du Pr. Alpha Condé, Président de la République, Chef de l’Etat que le Gouvernement guinéen s’est doté le 04 Juillet 2016 d’une Agence Nationale de Sécurité Sanitaire. 

L’ANSS est chargée entre autres, de la mise en place d’un plan d’intervention pour les urgences et le renforcement des capacités du personnel en matière de surveillance et de prise en charge. L’Objectif global de cette démarche est de renforcer le système de réponse à d’autres épidémies éventuelles et des urgences sanitaires. Pour y parvenir, l’accent doit être mis sur la complémentarité et la coordination entre les structures chargées de gérer les données de la surveillance épidémiologique du Ministère de la santé d’une part, entre le Ministère de la santé et l’ensemble des partenaires d’autre part. Le tout, dans une vision globale et coordonnée des missions de chacun et de tous.

 Mamadou Saliou Diallo

Chargé des Communications

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Guinée 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe