Célébration de la Journée Mondiale de Lutte contre le Sida (2017) en Guinée

4 déc. 2017

Journée Mondiale du Sida (2017): Phto de famille avec le Premier Ministre Mamady Youla

L’Esplanade du Palais du Peuple a servi de cadre, dans la matinée du Vendredi 01 Décembre 2017 à l’organisation de la Journée Mondiale de lutte contre le Sida, célébrée cette année sous le thème : Droit à la Santé. C’était en présence du Premier Ministre Chef du Gouvernement, Mamady Youla, du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la recherche scientifique Abdoulaye Yéro Baldé, avec une participation remarquée des chefs et représentants des agences du Système des Nations Unies, réunis autour de Mme la Coordonnatrice résidente et de la Directrice Pays de l’ONUSIDA, Dr Dado.

Mme Séraphine Wakana après avoir passé le message du Secrétaire Général des Nations Unies, a souligné que : La célébration de la Journée mondiale de lutte contre le sida, le 1er Décembre de chaque année, nous donne l’occasion non seulement de nous souvenir et rendre hommage aux victimes de maladies associées au sida, mais également de réitérer notre solidarité avec tous ceux qui vivent avec le VIH ou qui sont affectés par le VIH.

Dès le début, la riposte contre le sida s’est fondée sur le droit à la santé fondamental et le bien- être. La communauté du sida a plaidé en faveur de systèmes de santé basés sur les droits et de l'accélération des efforts afin que le monde comprenne ce qu’est l’infection par le VIH, comment le prévenir et comment le traiter.

En Guinée, plus de 120 000 personnes sont infectées et seulement 35% ont un accès au traitement antirétroviral.

L’épidémie du sida en Guinée est type généralisée avec un prévalence de 1,7% au sein de la population générale. Cette prévalence varie selon le sexe. Elle est de 2,1% chez les femmes et 1 ,2% chez les hommes.

La riposte à l’épidémie vise l’atteinte de l’objectif des trois (90) :

-           90% des personnes connaissent leur statut sérologique

-           90% des personnes qui connaissent leur statut reçoivent un traitement antirétroviral

-           90% des personnes vivant avec le VIH sous traitement ont une charge virale indétectable

C’est pourquoi Mme la Coordonnatrice résidente, en terminant son intervention a appelé à une multiplication des efforts pour faire face aux besoins non couverts si nous voulons mettre fin à l’épidémie de sida d’ici 2030. Pour y parvenir, une mobilisation encore plus accrue des ressources internes et externes s’avère nécessaire a souligné Mme Séraphine Wakana.

Pour le Secrétaire Exécutif du Comité National de lutte contre le Sida, Dr Abass Diakité, l’Epidémie VIH/Sida constitue un grave problème de santé publique en Guinée où elle représente une cause importante de la mortalité et de la morbidité avec un impact négatif au plan humain. Il a lancé un appel aux autorités et aux partenaires pour un appui accru, la mobilisation des ressources.

De son côté le Premier Ministre, Mamady Youla est longuement revenu sur l’engagement politique du Gouvernement qui considère le mécanisme de riposte comme une priorité pour une Guinée sans sida à l’horizon 2020. Le Gouvernement ne ménagera aucun effort pour l’atteinte de cet objectif tout en invitant les partenaires bi et multi latéraux à rehausser leurs contributions techniques et financières en vue d’une couverture nationale et efficace. L’enveloppe budgétaire destinée à l’achat des Antirétroviraux, réactifs et autres consommables pour le traitement des personnes vivant avec le VIH/Sida croit substantiellement chaque année.

Mamadou Saliou Diallo

Chargé des Communications

PNUD Guinée

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Guinée 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe