Le Projet d’Appui à la Gouvernance des Redevances Minières (AGREM) officiellement lancé à Boké

26 oct. 2017

Une Vue des participants à l'Atelier de lancement

Les travaux de lancement officiel du Projet d’Appui à la Gouvernance des Redevances Minières (AGREM) sont ouverts au Gouvernorat de Boké en présence de la Préfète de Boffa, Mme Aicha Sacko, du Secrétaire Général du Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisions, du Directeur Général adjoint des Services des relations avec les collectivités locales au Ministère des Mines et de la Géologie, de Mme Christel Alvergne, Conseillère Régionale UNCDF Dakar Sénégal, du Directeur Pays PNUD Guinée, Mr Lionel Laurens, et de Carlos Barry, Chargé de programme UNCDF Guinée . Ce projet vise à appuyer le gouvernement guinéen et les collectivités locales dans la recherche d’une plus grande équité et transparence dans la mobilisation et la gestion des ressources financières générées par l’industrie extractive minière afin d’assurer de meilleures retombées socio-économiques pour les collectivités locales des Préfectures de Boké et Boffa.

 

Ce Projet de développement local d’un montant de plus de 4 millions de dollar US fait partie intégrante du prochain plan-cadre des Nations Unies pour l’Aide au Développement (UNDAF) 2018-2022. Il fournira aux Collectivités Locales partenaires des appuis techniques et opérationnels conséquents sous la coordination de l’UNCDF et avec la participation du PNUD et de la Charente Maritime Coopération. Les structures nationales joueront un rôle de premier plan dans la mise en œuvre de ce Projet, notamment le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, le Ministère des Mines et de la Géologie ainsi que la Chambre des Mines de Guinée qui servira de canal pour la mobilisation des contributions financières des Sociétés et Fondations Minières.

 

Premier à prendre la parole, le Directeur de Cabinet du Gouvernorat de Boké qui, au nom du Gouverneur, a souhaité la Bienvenue aux participants et salué le choix de Boké pour abriter les travaux de cet atelier. Ensuite c’est Mr Lionel Laurens, Directeur Pays PNUD qui intervient pour saluer le Gouvernement pour les efforts qu’il ne cesse de fournir en vue de consolider le cadre de coopération avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et le Fonds d’Equipement des Nations Unies (FENU) en Guinée et inviter les collectivités urbaines et rurales de Boké et de Boffa (18 collectivités au total) engagées dans la mise en œuvre du Projet AGREM avant d’affirmer que le PNUD et l’UNCDF vont continuer à accompagner la Guinée et œuvrer à renforcer davantage le partenariat entre partenaires du programme, notamment la Chambre des mines et les institutions financières pour relever de nouveaux défis afin d’assurer la transparence de la gouvernance locale par une communication ouverte, un processus participatif inclusif de planification territoriale et financière, de renforcer les capacités de coordination et de fournitures des services sociaux de base aux collectivités.

En ouvrant les travaux, Mr Diamori Condé, le Secrétaire Général du Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, a, au nom du Ministre, le Général Boureima Condé, salué l’arrivée de ce projet dans un contexte assez difficile marqué par le manque de confiance due à la mauvaise utilisation des ressources qui a entrainé des situations de conflits dans les zones minières. Je souhaite que ce projet aide à restaurer la confiance entre les communautés et les sociétés minières, renforcer la cohésion sociale en servant d’exemple à d’autres zones du pays et appuyer les initiatives locales des jeunes et des femmes et assurer un développement durable respectueux de l’environnement.

La présentation du Projet a été suivie de riches échanges. Les intervenants ont abordé plusieurs questions relatives notamment au renforcement de la gouvernance locale et la mobilisation des ressources dans les différentes communes de Boffa et Boké, l’implication des maires et préfets dans le Comité de pilotage, étant donné qu’ils sont les responsables de la mise en œuvre des actions de développement local, la traçabilité des redevances minières et leur gestion.

Mamadou Saliou Diallo

Chargé des Communications PNUD Guinée

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Guinée 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe