Validation technique du Plan Cadre des Nations Unies pour l’Aide au Développement pour la période 2018-2022

24 mai 2017

Vue de la table officielle

L’atelier national de validation technique du Plan Cadre des Nations Unies pour l’Aide au Développement pour la période 2018-2022 s’est tenu le Mercredi 24 Mai 2017 à l’Hôtel Riviera Royal. La tenue de cet atelier a permis de passer en revue l’atelier national le contenu du document après la présentation faite par Mathurin Ire du Bureau de la Coordination résidente du Système des Nations Unies, en montrant son alignement avec les priorités nationales inscrites dans le PNDES 2016-2020, mais aussi la cohérence et la synergie des interventions pour éviter les duplications et réduire les coûts de transactions.

Ainsi,  cet atelier validation marque la fin d’un processus qui a démarré par une session de renforcement des capacités des acteurs nationaux sur les principes programmatiques des Nations Unies suivi de l’évaluation de l’ancien UNDAF 2013-2017, de l’analyse de la situation de développement du pays. Sur la base des résultats et des avantages comparatifs du Système des Nations Unies, les orientations stratégiques ont été définis pour les cinq prochaines années.

C’est le Secrétaire Général du Ministère du Plan et de la Coopération internationale, Président de l’UCC, Pema Guilavogui qui a lancé les travaux de l’atelier en présence du Représentant de l’UNFPA et co-président du GHP, Cheikh Fall qui a transmis le message du Système des Nations Unies, en indiquant que le Document qui n’est pas confondre avec le PNDES,  est aligné sur les priorités nationales. Il  vise principalement à accompagner le Gouvernement du Gouvernement dans des secteurs clés dans lesquels le Système des Nations Unies a des avantages comparatifs avant de remercier  sincèrement les experts nationaux et ceux des Nations Unies qui n’ont pas ménagé d’efforts pour contribuer efficacement dans ce processus. Je compte sur leur engagement dans la mise en œuvre effective de Cadre à partir de 2018.

Le Secrétaire du Ministère du Plan et de la Coopération internationale, après avoir remercié le Système des Nations Unies pour le dynamisme de son appui a,  quant à lui insisté sur l’engagement de la Guinée dans l’approche DaO qui offre de meilleures perspectives au Pays avant d’inviter les parties prenantes à réfléchir sur les moyens d’être plus efficace dans la mise en œuvre.

Le Directeur pays PNUD Guinée, Lionel Laurens, ainsi les représentants de toutes agences du SNU ainsi les partenaires nationaux et internationaux ont pris part à cet atelier de validation.

Parmi les recommandations issues des différentes interventions, figurent :

  • La prise en compte des femmes orpailleuses dans la planification
  • La prise en compte des collectivités dans la communication du Système des Nations Unies
  • L’insertion dans le document d’un schéma sur la théorie du changement
  • L’implication des ONGs et la société civile dans la mise en œuvre et le suivi évaluation
  • La prise en compte de toutes suggestions faites par les intervenants.

Mamadou Saliou Diallo

Chargé des Communications PNUD Guinée