Le Directeur pays adjoint du PNUD en charge des programmes effectue une mission de supervision et de suivi-évaluation des actions réalisées par le PNUD dans la Région forestière.

9 mai 2017

Rencontre avec le Gouverneur de la Région administrative de NZérékoré

Le Directeur pays adjoint du PNUD en charge des programmes a effectué du 1er au 8 Mai 2017 une importante mission de Supervision et de suivi Evaluation des actions réalisées par le PNUD dans la Région forestière.

L’objectif de la mission est de procéder à une appréciation des résultats obtenus sur le terrain à travers les appuis du PNUD, faire le point sur l’état d’avancement des activités menées par les différents projets et de formuler, le cas échéant, des recommandations susceptibles d’améliorer la qualité des réalisations au titre de l’année 2017.

Ainsi, Mr Eloi Kouadio IV accompagné de Sylvain KI, Spécialiste Suivi Évaluation arrivée  lundi 1er Mai 2017 à Kissidougou a commencé par rencontrer le Gouverneur de Région administrative de Nzérékoré, Mr Lancei Condé ainsi que les différentes autorités préfectorales et communales.

Reçu successivement par le préfet et le Maire de Kissidougou, Paul Keita, le Directeur Pays adjoint/ programmes a rappelé l’objet de la mission avant de saluer la bonne collaboration et l’appui des autorités locales et des communautés aux équipes de terrain du PNUD. Le Maire, Chef de la délégation spéciale de Kissidougou a remercié le PNUD pour la réalisation des ouvrages de franchissement, les dalots qui ont désenclavé plusieurs quartiers de sa Commune, autrement inaccessibles notamment en saison des pluies avant de profiter de la présence de Mr Eloi Kouadio IV pour exprimer un besoin pressent pour les populations de la Commune urbaine, un appui logistique pour le ramassage des ordures.

Le Directeur Pays adjoint/programmes après avoir pris bonne note de cette doléance est allé visiter les 4 dalots réalisés dans la Commune urbaine qui désenclavent les quartiers de Timbo, MBalia, Farako, Sogbé, Sokorola. L’impact sur la vie des populations est réel mais quelques-uns des dalots ont besoin de suivi et d’entretien. Des comités de gestion impliquant les chefs de quartier et les jeunes sont mis en place pour veiller à l’entretien des ouvrages.

La rencontre avec le préfet a été une occasion pour El H Mamoudou Cissé de remercier le PNUD pour toutes les réalisations faites à Kissidougou avant de rappeler et saluer le passage à Kissidougou et l’engagement de la Représentante résidente Mme Séraphine Wakana à accompagner le développement de sa préfecture en insistant sur le cas du Poste de Santé de Yaradou.  En effet c’est grâce à l’engagement personnel de la Représentante Résidente et Coordonnatrice du Système des Nations Unies que ce Poste de santé, un joyau construit en pleine forêt, est désormais équipé et fonctionnel.

Le Poste de Santé de Yaradou qui dessert 7 villages environnants (Dengué, Falako, Bandou, Soundouya, Madina et Massakoundou, Sossokoro) fait aujourd’hui la fierté des populations de Yaradou qui se sont fortement mobilisées pour exprimer leur joie et réserver un accueil chaleureux à la Mission du PNUD, conduite par le Directeur Pays adjoint/programmes. Mr Eloi Kouadio IV a pu constater de visu l’état fonctionnel du Poste de Santé avec des équipements modernes offerts par l’UNFPA parmi lesquels, deux tables d’accouchements modernes, des lits de consultations, des médicaments d’urgences et autres accessoires sanitaires.

Ce Poste réalisé par le PNUD sur financement du Japon et équipé par l’UNFPA est un exemple réussi de partenariat et mise en œuvre de l’approche Unis dans l’Action (DaO).

C’est Mme Hourana Baldé, Cheffe de poste bénévole qui a assuré la visite guidée. Elle est désormais assistée de 3 matrones et d’assistant technique en santé (ATS). Ainsi Eloi Kouadio IV  a pu faire le tour des installations et même consulter le registre d’accouchement, le registre de suivi des femmes enceintes et le cahier de consultation.

Il saisi l’opportunité pour remercier les populations pour l’accueil avant de les inviter à prendre soin de ce bijou et souhaiter que sa prochaine visite soit une autre occasion de célébration et d’inauguration. Message bien applaudi par les populations de Yaradou qui n’ont pas manqué d’exprimer quelques doléances parmi lesquelles une clôture grillagée pour la centre de santé, un panneau solaire pour aider les femmes qui arrivent nuitamment au Centre, le groupe électrogène n’est pas fonctionnel à cause des couts liés aux frais ce carburants, un point d’eau et un logement pour les agents de santé. Des prières et bénédictions ont dites pour la réussite de la mission du PNUD.

Ensuite c’est préfecture de Guéckédou qui reçoit le Directeur des programmes du PNUD. Après des entretiens successifs avec les autorités préfectorales qui souhaitent une plus grande implication des communautés et autorités locales à la base dans l’exécution des projets  et avec le Conseil Communal de Gueckédou qui a exprimé sa satisfaction par rapport à l’appui du PNUD en matière d’équipements pour la sécurité et l’assainissement de la Commune urbaine,  en plus du camion benne pour le ramassage des ordures, Eloi Kouadio IV est allé visiter les activités de maraichage du Groupement Baragnouma situé dans la Commune urbaine.

Ce Groupement de 24 femmes et d’un homme, bénéficie de l’appui du PNUD en intrants et outillages agricoles et d’une clôture grillagée. Ils font plusieurs variétés d’aubergine, du petit piment et de l’Epinard. Rien que la semaine dernière, ce groupement a pu produire plus de 10 sacs d’aubergine vendu 80.000 Fg le sac. Le Groupement Baragnouma sollicite des tricycles pour le drainage de la production vers les marchés hebdomadaires.

Aux membres de ce groupement, le Directeur pays adjoint du PNUD en charge des programmes a exprimé toute sa satisfaction et ses encouragements par rapport aux résultats obtenus avant de les exhorter à poursuivre les efforts et à diversifier leurs activités.

Ensuite ce sont les populations de Hondouni qui, malgré le jour du marché hebdomadaire, se sont mobilisées pour accueillir la Mission du PNUD, venue visiter le poste de Santé. Construit par le PNUD sur financement MPTF, ce poste de santé, à l’image de celui de Yaradou  aura besoin de point d’eau, d’équipements, de panneau solaire et d’agents de santé compétents et expérimentés, telle est la sollicitation des populations de GBangbaissa notamment Sia Kamano, la Présidente des femmes qui s’est engagée à mobiliser les femmes, les organiser en équipe pour l’entretien du Poste de santé.

L’autre infrastructure communautaire visitée par le Directeur Pays adjoint c’est le puits amélioré de Damas, district durement affecté par Ebola et relevant de la sous-préfecture de Tékoulo. Ce puits qui fait la fierté des populations est réalisé par le PNUD sur financement MPTF dans le cadre du relèvement socioéconomique des communautés et survivants d’Ebola. Satisfaites de la réalisation de ce puits amélioré fonctionnel, les populations ont déploré le tarissement fréquent du Puits qui constitue le seul point d’approvisionnement en eau potable avant de solliciter la réalisation du poste de santé et d’une à huile moderne. Les femmes enceintes sont souvent transportées à travers des Hamacs pour rejoindre les centres de santé de la Commune urbaine, située à 9 km du district de Damas.

L’abri de la presse d’huile offerte par le PNUD aux populations de Méliandou (porte d’entrée d’Ebola en Guinée avec le premier cas déclaré) a été la dernière réalisation visitée par le Mission de supervision du PNUD. Les travaux du chantier avancent bien. Tout le matériel (presse à huile et décortiqueuse) est déjà sur place. Mr Eloi Kouadio IV a saisi l’occasion pour encourager les populations à aller de l’avant, après la dure épreuve d’Ebola traversée. Le porte-parole des sages a remercié le PNUD pour son appui et sollicité la prise en charge d’un Agent de santé.

C’est la visite des bureaux du projet de développement pilote des Plans locaux de sécurité (PLS) qui a mis fin à la visite de terrain de Mr à Eloi Kouadio IV à Guéckédou. L’entretien avec l’expert en développement local du projet (PLS) Sayon Camara et l’Animateur communautaire du projet d’appui à l’accélération de la Croissance inclusive en Guinée (PAACIG) de la Région forestière, Théophile Gnankoi Dopavaogui a permis au Directeur Pays adjoint /programmes du PNUD et au Spécialiste du Suivi Evaluation Sylvain Ki, d’avoir une meilleure idée du niveau de mise en œuvre et des contraintes liées à l’exécution de ces différents projets du PNUD à Guéckédou.

Balizia dans la préfecture de Macenta, est la première étape de la série de visite de Mission de Supervision et de suivi Evaluation des actions du PNUD en faveur des survivants et personnes affectées par Ebola dans le cadre de l’appui au relèvement socioéconomique des communautés et survivants d’Ebola dans l’après-midi du Jeudi 4 Mai 2017. Accueilli par les autorités locales (le Secrétaire Général, le Maire et le Sous-préfet de Balizia) et Mr  Mohamed Keita, Directeur Régional du Plan, représentant le Gouverneur de la Région administrative de NZérékoré ainsi que le Chef du Bureau PNUD de la Région forestière, la Mission conduite par le Directeur Pays adjoint en charge des programmes du PNUD est allé voir le niveau d’avancement des travaux de construction d’un Etang Piscicole de 15 hectares en faveur du Groupement Sabougnouma de Djomakoidou.

Les membres de ce groupement en majorité des femmes participent activement à la réalisation de digues de retenue avant la mise à l’eau des poissons géniteurs. Quatre espèces sont prévus parmi lesquelles le Tilapia.  Le Directeur Pays adjoint/programmes Eloi Kouadio IV a apprécié le niveau d’avancement des travaux et salué l’engagement et l’implication des femmes dans la construction de la réalisation de l’ouvrage qui les appartient avant de remercier les sages pour l’accueil chaleureux qui lui est réservé. Il a également invité les membres du Groupement à poursuivre cet élan pour réussir cette première expérience afin que d’autres groupements puissent bénéficier de l’appui du PNUD. La mise en œuvre de ce projet renforce la cohésion sociale à Djomakoidou, localité durement affectée par Ebola avec plus de 80 décès. C’est pourquoi la seule doléance émise par les sages reste la prise en charge des orphelins et veuves d’Ebola de la localité.

Ensuite c’est la Sous-préfecture de Binikala située à 45km de la Commune urbaine de Macenta qui reçoit la Mission de Supervision et de suivi Evaluation du PNUD. Ici, un Hangar de 66 tables et bancs est réalisé par le PNUD sur financement du Japon en faveur des populations. L’ouvrage fait la satisfaction des populations notamment les femmes bénéficiaires. Mme Mariama Camara, l’une des bénéficiaires a remercié le PNUD pour cet appui inestimable : Chaque jour lorsque nous arrivons dans ce nouveau marché, nous bénissons les donateurs, car cet ouvrage nous met à l’abri du soleil et de la pluie et protège nos marchandises. Nous sollicitons la protection du hangar par un grillage et un bloc latrines pour le marché. Le Directeur Pays adjoint/programmes a remercié les femmes et les autorités locales pour leur hospitalité tout en invitant les responsables du marché et le maire à réfléchir à la mise en place d’un mécanisme de gestion participative pour rentabiliser le Hangar.

Le déjeuner de travail avec les autorités communales de Macenta a constitué un des temps forts de cette mission de terrain du PNUD. Occasion de rencontrer les membres de la SYCAP (Synergie communale des acteurs de la Paix) de Macenta et d’apprécier leurs actions de terrain liées principalement à la gestion et au règlement des conflits et les différents types de conflits (cohabitation, conflits conjugaux, gestion des ordures, conflits confessionnels). Les discussions ont permis de faire un lien entre la construction des dalots comme un facteur de désenclavement certes mais aussi comme moyen de rapprochement et du renforcement de la cohésion sociale dans les quartiers.

Ainsi le Secrétaire Général de l’administration de Macenta, Mr Billy Fakouma Sidibé a saisi l’occasion pour remercier le PNUD pour son appui en faveur de l’épanouissement des populations et du développement socioéconomique de Macenta.

La dernière étape du programme de visite de la Mission de supervision du PNUD est la Sous-préfecture de Kouanka qui a tenu à recevoir le Directeur Pays adjoint/programmes malgré l’heure tardive (19h). Mr Eloi Kouadio IV a été impressionné par le dynamisme de cette population et du Maire de la localité. Les recettes générées par la plateforme multifonctionnelle offerte par le PNUD (qui fait du décorticage, de la mouture en produisant de l’électricité pour faire de la soudure) ont permis aux bénéficiaires d’acheter une nouvelle plateforme qui sera installée au marché. Kouanka a bénéficié également de 2 kiosques de 6 cabines déjà opérationnels et d’un bloc latrine de 3 cabines au marché.

Un Hangar pour le Marché de Kouanka qui compte 51 000 habitants et l’appui du PNUD pour le remplacement du Pont en bois, reliant la localité aux préfectures de Beyla et Kankan sont les deux besoins prioritaires exprimés par le Maire de Kouanka. Le Directeur pays adjoint/programmes a pris bonne note de ces doléances et promets d’en discuter avec les experts et responsables du Bureau régional PNUD de NZérékoré

La visite de courtoisie au Gouverneur de la Région administrative de NZérékoré a constitué une occasion pour Lancei Condé de souhaiter la Bienvenue et bonne mission à Eloi Kouadio IV et remercier personnellement Madame Séraphine Wakana  pour son engagement en faveur du développement socioéconomique de la Guinée en général et de la Région forestière en particulier avant d’exprimer sa double satisfaction envers le PNUD pour le dynamisme du partenariat et de l’accompagnement notamment dans l’organisation et pour la réussite du Forum régional pour le développement économique et social de la Guinée forestière.

Après cette rencontre, la Mission prend la direction de la préfecture Lola. Bref entretien avec le Secrétaire Général chargé de l’Administration avant d’arriver Tounkarata. Cette sous-préfecture située à la limite de la frontière ivoirienne a eu son Bloc administratif entièrement rénové par le PNUD sur financement du Japon avec un Bloc latrine moderne. Les populations, à travers le Maire et le Sous-préfet Nia Matos Solomou ont exprimé leur joie à la Mission de Supervision du Directeur Pays adjoint/programmes accompagné de Sylvain Ki, chargé du suivi évaluation. Eloi Kouadio IV a pu faire le tour des différents bureaux pour constater leur état de fonctionnement.

Le Sous-Préfet tout en remerciant le PNUD a avoué que son bloc administratif moderne qui abrite les bureaux de la sous-préfecture, crée des jaloux parmi ses collègues sous-préfets qui veulent bénéficier du même appui avant de solliciter l’équipement des bureaux, un panneau solaire, une aire de jeu et une maison des jeunes.

Ensuite, ce sont les populations de Demou II qui malgré la pluie, ont tenu à recevoir les membres de l’importante mission de Supervision du PNUD afin de les remercier pour la réalisation du Dalot cadre simple 2X1m50 sur 5m50 qui désenclave les districts de Demou II et de Mouata. Les travaux ont pu être réalisés en un mois avec une forte implication de la main d’œuvre local. Les femmes du village ont démontré leur dévouement en construisant 3 salles de classes. Chose qui a impressionné le Directeur Pays adjoint/programmes qui a salué l’engagement communautaire des populations de Demou. Le Directeur de l’Ecole et les sages de demou II, sollicitent la poursuite de l’appui à travers à travers la construction d’un poste de santé et de trois nouvelles salles de classes pour compléter le cycle.

La série de visites des activités réalisées par le PNUD dans le cadre des projets psychosocial et relèvement post-Ebola, s’est poursuivie ce samedi 6 Mai 2017 à Gbouo, district relevant de la Commune rurale de Soubouta sur la route de Beyla, qui bénéfice d’une machine décortiqueuse, la réparation de deux forages et des tôles pour un bâtiment l’école primaire construite sur fonds propres des populations depuis 1958. Plusieurs ménages victimes et proches de victimes d’Ebola ont également reçu des fonds d’appui pour la réalisation d’activités génératrices de revenus. Cinquante pour cent (50%) des sommes remboursées sont réinvesti pour la réalisation ou la rénovation d’infrastructures d’intérêt communautaire définies par les communautés elles-mêmes.  Ainsi Andréa Loua, victime d’Ebola, mère de 5 enfants a tenu à remercier le PNUD pour l’appui qui lui a permis de faire le commerce de l’huile de palme afin de prendre de ses enfants (deux sont au collège à Nzérékoré et les deux plus jeunes étudient à l’école primaire de Gbouo).

Kabieta dans la Commune rurale de Womey sur la route de Beyla, dernière localité visitée par le Mission de supervision et de suivi-évaluation du PNUD, bénéficie de Bloc latrine pour le marché et pour l’école et d’un magasin céréalier qui permet de stocker et sécuriser la production de café, de riz et d’huile de palme des agriculteurs de la localité. Ce magasin est rentabilisé à travers le paiement de 2.500 fg le sac. Le Directeur pays adjoint/Programmes, Eloi Kouadio IV a pu parcourir le cahier d’enregistrement (Entrée/Sortie) tenu par le gestionnaire du magasin avant de les encourager à poursuivre cette dynamique. Les autorités locales (président du District, le Maire et les sages sollicitent un appui en matériel de labour, en semences améliorées, un soutien au groupements agricoles et d’élevage ainsi que la rénovation de l’école primaire construite en banco depuis 1960.

C’est la rencontre avec le staff du Bureau régional PNUD de Nzérékoré, ce Samedi après midi, qui a mis fin à la mission de supervision et de suivi évaluation du Directeur pays adjoint/programmes dans la région forestière. Cet entretien très utile a permis de discuter de questions essentielles liées au fonctionnement du Bureau.

Ainsi, après le Briefing Sécurité, le Chef du Bureau Mr Aimé Stéphane Mansaré a au nom du staff félicité et exprimé son admiration à Eloi Kouadio IV pour son pragmatisme avant de l’encourager à multiplier de telles missions pour mieux appréhender les difficultés des agents de terrain et prendre les décisions stratégiques pour y remédier. L’équipe PNUD Nzérékoré a aussi vivement remercié Mme Représentante résidente et Coordonnatrice du Système des Nations Unies, Mme Séraphine Wakana pour l’attention particulière qu’elle a toujours manifesté à l’endroit du personnel de terrain de la région forestière.  Ils sollicitent des visites plus fréquentes des chargés de programmes pour mieux apprécier les réalités du terrain.

En réponse, Mr Eloi Kouadio IV a salué le dynamisme et l’efficacité opérationnelle du staff de Nzérékoré et promet de veiller personnellement dès son retour à Conakry à la régularisation des arriérés (DSA, frais de maintenance et autres préfinancés par les agents de développement communautaires) avant de renouveler sa confiance à l’Equipe terrain de Nzérékoré.

 

Mamadou Saliou Diallo

Chargé des Communications

PNUD Guinée