Retraite annuelle de Equipe Pays des Nations Unies à Labé

18 mars 2017

Ouverture de la retraite annuelle de l'Equipe pays des Nations Unies à Labé

Les travaux de la Retraite annuelle des Chefs d'agences du Système des Nations Unies en Guinée s’est tenu du 15 au 17 Mars 2017 à Labé, la Capitale de la Moyenne, sous le thème «Les Nations Unies au Service de la Guinée pour la Réalisation des Objectifs du Développement Durable».  

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée dans la Salle des Conférences de l’Hôtel Safatou de Labé en présence du Gouverneur, du Préfet et des autorités administratives et locales de la région de Labé.

Après le mot de Bienvenue  de Sadou Keita,  Gouverneur de la Région administrative qui a décrit la situation économique et les conditions de vie difficiles des populations de sa région avec un manque criard d’infrastructures dans certaines préfectures comme Mali et Tougué, a fait un plaidoyer pour la mise en place d’un programme conjoint pour Labé à l’image de Kankan et Nzérékoré.

Ensuite Mme la Coordonnatrice Résidente du SNU qui prends la parole pour remercier une nouvelle fois les autorités de Labé pour l’accueil réservé à l’Equipe Pays, camper le sujet et donner l’ objectif de la retraite qui est d’identifier les perspectives de l’Année 2017 en vue de répondre aux attentes du Gouvernement dans la réalisation de ses priorités de développement en lien avec les Objectifs pour le Développement durable et les avantages comparatifs de l’ensemble des membres résidents et non-résidents du Système des Nations Unies en Guinée. Mme Séraphine Wakana qui a pris bonne note des doléances du Gouverneur,  a souligné que l’idée d’un Programme conjoint sera étudiée de concert avec toutes les agences avant d’insister sur le fait que les interventions des agences du SNU seront alignées sur les priorités du Gouvernement inscrites dans le PNDES.

Mr Mandjou Kaké, Directeur National en charge des institutions, représentant Mme la Ministre du Plan et de la Coopération internationale a salué l’accompagnement constant du Système des Nations Unies au Gouvernement dans la formulation et la mise en œuvre de son Programme National de Développement Economique et Social pour la période de 2016-2022 qui constitue un document de référence pour le Gouvernements et tous les partenaires au développement de la Guinée avant d’appuyer l’idée d’un Programme conjoint pour Labé.

Deux présentations importantes ont marqué la première Journée de la Retraite annuelle de l’Equipe Pays. D’abord celui de Mathurin Iré du Bureau de la Coordination sur le Bilan de la mise en œuvre de la Retraite annuelle de 2015. Les échanges et discussions qui ont suivi cette présentation modérée par la RC,  ont fait ressortir quelques recommandations partagées par la Modératrice Mme séraphine Wakana, dont entre autres, le développement d’un mécanisme de reporting pour faciliter l’accès aux résultats atteints par les agences,  la réalisation de la cartographie des interventions des agences, l’intégration de la problématique des zones minières dans les réflexions des groupes de résultats de l’UNDAF 2018-2022et la contextualisation du Fonds de relance Ebola.

Ensuite c’est Louis Marie Bouaka, représentant du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme qui présente l’Evaluation finale de l’UNDAF 2013-2017 dont la présentation a été assurée par Mr Obama, Représentant de la FAO. Cette présentation a certes permis aux chefs d’agences d’apprécier les progrès enregistrés dans la mise en œuvre de l’UNDAF mais aussi de déceler certaines insuffisances notamment le manque d’appropriation de certains aspects, des insuffisances aussi dans le suivi Evaluation dans le domaine des statistiques (recensement) et de certains indicateurs, la capacité d’absorption. Il faut cependant saluer les acquis dans le domaine de la mobilisation des financements.

Il faut saluer que le fait que les axes stratégiques de l’UNDAF restent cohérents. Mr Obama avant de conclure a invité la coordination et les chefs d’agences à poursuivre la réflexion mieux cadrer les prochaines programmations. Les présentations sur l’état les Droits de l’Homme et le processus de formulation de l’UNDAF 2018-2022.

La Première journée s’est terminée hier par une mise à jour sur les questions de droits de l’homme faite par Louis Marie Bouaka, Représentant du HCDH, suivie d’une présentation sur le processus de formulation de l’UNDAF 2018-2022 qui a permis aux chefs d’agence d’avoir des informations sur l’état d’avancement des travaux des groupes des résultats et d’échanger sur leur fonctionnement. C’est un Diner récréatif accompagné par le son du folklore du Foutah, réunissant les staffs des Nations Unies ainsi que le Gouverneur, le préfet et les autorités administratives de Labé qui a mis fin au Jour1 de la Retraite annuelle des Chefs d’agences.

 

La deuxième journée a démarré le Jeudi 16 Mars 2017 par une série de présentation sur les initiatives dans le cadre du Delivering as One (DaO). Ainsi Aboubacar Sylla,  le Coordonnateur du programme Conjoint de Kankan a partagé l’expérience de programme  conjoint de Kankan (PCK) sur les résultats atteints, les forces et les faiblesses dans sa mise en œuvre durant cette dernière phase, l’expérience des pôles de convergences comme Doko et Norassoba dans la préfecture de Siguiri.

Ensuite c’est Waly Ndiaye, Conseiller Paix et Développement au Bureau de la Coordonnatrice résidente, qui lance le débat et ouvre les réflexions sur les Flagsships (les projets fédérateurs). A ce niveau, il a été recommandé de revoir les stratégies d’interventions pour concentrer les énergies sur ce genre de projets dont la mise en œuvre pourrait donner plus d’impact.

En fin de matinée, les réflexions se sont poursuivies autour de la présentation de Mme la Coordonnatrice du Système des Nations Unies sur le fonctionnement du Bureau de la Coordination. Ainsi, les Chefs d’agence ont pris connaissances des 10 fonctions essentielles du Bureau de la Coordination, les faiblesses du Bureau avant d’exprimer tour à tour leurs préoccupations et d’exprimer leurs attentes. Ils ont félicité Mme Séraphine Wakana pour son leadership et ses capacités managériales, qui malgré les contraintes et les difficultés liées notamment à la rareté des ressources arrive à gérer la situation. L’Equipe pays a fait plusieurs suggestions et recommandations pour rendre plus efficace et faciliter le travail de la Coordination. Parmi ces recommandations, l’identification de points Coordination dans les différentes agences, la prise en compte des activités inter agences dans les PMD des staffs et la planification à temps des réunions et activités inter agences au niveau de la Coordination. Un noyau d’agences a été constitué pour accompagner Conakry, Capitale Mondiale du livre.

La Journée prendra fin par une importante présentation du représentant de l’Unicef sur la stratégie de mobilisation des ressources et la gestion des fonds pour l’Equipe Pays des Nations Unies sous la modération de la Représentante de l’OIM.

 

La deuxième journée des travaux de la Retraite annuelle de l’Equipe pays des Nations Unies ont pris fin cet après-midi par une importante réunion avec le Staff local, présidée par Mme Séraphine Wakana, Coordonnatrice du Système des Nations Unies. Une rencontre tant souhaitée par le staff qui a eu l’occasion de remercier de vives voix Mme la Coordonnatrice pour sa présence à Labé avant de faire plusieurs suggestions et contributions parmi lesquelles, la mise en place d’un Programme Conjoint pour Labé, la construction d’une Maison Commune des Nations Unies étant donné la présence des plusieurs agences dans la région, la délocalisation des activités de la clinique UN pour permettre aux staff de terrain et leurs dépendants de bénéficier de services sanitaires appropriés. Plusieurs questions liées à l’immigration clandestine car la plupart des jeunes immigrants clandestins guinéens viennent de cette région à cause de la pauvreté selon de porte-parole et doyen du staff de Labé, El Hadj Lamarana Diallo, Coordonnateur du projet environnemental REMEEC qui couvre Gaoual Mali et Koundara,  la santé de reproduction, le développement rural etc…

En réponse Mme Séraphine Wakana a remercié le staff et salué son dynamisme avant de les rassurer sur la consolidation des acquis sur la base d’une méthodologie à définir impliquant tous les partenaires concernant surtout l’idée d’un programme conjoint. Pour la clinique Me la Coordonnatrice a invité Dr Fofana a apporté des réponses. C’est ainsi que le médecin de la clinique a indiqué selon les normes des Nations Unies, il faut que le nombre de staff atteigne 200, incluant les dépendants pour envisager ouvrir une clinique dans une région. On s’achemine donc beaucoup plus, vers la désignation de médecins agrées dans les régions. Les chefs d’agences notamment Louis Marie Bouaka, représentant du HCDH et Lionel Laurens, Directeur Pays PNUD Guinée ont tour à tour remercié le staff pour cette mobilisation et les résultats atteints sur le terrain malgré leur faible nombre (30) avant de les inviter à travailler avec professionnalisme dans le respect des valeurs d’intégrité des Nations Unies dont ils sont l’image, les ambassadeurs et les gardiens des valeurs sur le terrain.

Cette rencontre assez conviviale a été précédée par la présentation de stratégie de mobilisation des ressources et la gestion des fonds pour l’Equipe Pays et la présentation de la synthèse des recommandations de la retraite qui sera partagé aux chefs d’agences pour suggestions et commentaires avant son approbation.

 

La Retraite annuelle 2016 de l’Equipe Pays des Nations Unies en Guinée a pris fin Vendredi 17 Mars 2017, par une série de visite de terrain qui a permis à la Coordonnatrice et aux chefs d’agences de s’enquérir des réalisations des Nations Unies à Labé et d’identifier des zones potentielles d’interventions conjointes.

Premier site visité, le centre de santé de Dalein, un exemple concret de synergies d’action des agences du Système Nations Unies.  A cette occasion, les populations de Dalein pour exprimer leur joie et démontré leur appropriation du Centre, se sont fortement mobilisées pour réserver un accueil chaleureux à la délégation des Nations Unies conduite par Mme Séraphine Wakana, Coordonnatrice du SNU, accompagnée par le Gouverneur de région Sadou Keita, le Préfet  Safioulahi Bah ainsi que leurs cabinets respectifs. Le Centre de Santé de Dalein tout comme celui de Tountouroun est rénové dans la cadre du projet 1000 jours qui vise à améliorer la santé de la mère et de l’enfant.

C’est l’UNOPS qui a assuré la rénovation, l’UNFPA fournit les équipements, les médicaments et assure la formation des agents, le PAM veille à la prévention de la malnutrition chronique et assure la formation des bénéficiaires pour le changement de comportement, l’OMS et l’Unicef interviennent dans le cadre de la vaccination, le prise en charge des malnutris, la surveillance épidémiologique et la riposte.  

Une complémentarité dans l’action qui a porté ses fruits selon les femmes bénéficiaires qui ont toutes salué l’impact positif du projet dans la croissance et l’état de santé de leurs enfants. Plusieurs autres femmes sont intervenues pour solliciter un élargissement du nombre de bénéficiaires afin qu’elles puissent elles aussi bénéficier des avantages du projet.

Après le souhait de Bienvenue du Maire de Dalein, Mme la Coordonnatrice a pris la parole pour remercier les populations pour l’accueil et salué les effets positifs de cette complémentarité dans les interventions des agences. Avant la visite des locaux,  Mr le Préfet a fait un long plaidoyer pour demander aux parents d’envoyer les filles à l’école en indiquant que la scolarisation des jeunes filles est très importante pour assurer la promotion de la femme de demain en Guinée.

Ensuite c’est Tountouroun qui accueille l’Equipe Pays des Nations Unies. En plus d’une retenue d’eau offerte par l’Unicef qui assure l’approvisionnement en eau potable de toute la sous-préfecture, le centre de santé de la localité est aussi rénové par le projet 1000 jours.

La visite terrain a pris fin à l’aéroport de Labé construit dans les années 1950. La Mission des Nations Unies accueillie par la Directrice de la station Météo, est venue visiter les nouvelles installations de la Station Météo de l’Aéroport de Labé avec une clôture grillagée offertes par le PNUD à travers le projet REMECC. Ces équipements modernes permettent d’enregistrer la température, l’humidité, la précipitation, le vent, la durée de l’isolation, la pression atmosphérique et l’évapotranspiration potentielle. Les explications de l’expert Météo et la Directrice et du Coordonnateur national du projet REMECC, El Hadj Mamadou Lamarana Diallo, ont permis à la Coordonnatrice et aux chefs d’agences de comprendre le fonctionnement de ces équipements notamment la collecte des données météo et processus de transfert de ces données à Conakry.

Le Jour 3 de la Retraite a pris fin par une séance de travail entre les autorités administratives de Labé et l’Equipe Pays, occasion pour Mr le Gouverneur de revenir sur la situation économique difficile dans sa région avec plusieurs préfectures dont la pauvreté est accentuée et de faire un plaidoyer pour la mise en place d’un programme visant à améliorer les conditions de vie des populations de Labé.

Mamadou Saliou Diallo

Chargé des Communications

PNUD Guinée

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Guinée 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe