Session du Comité de pilotage PBF élargi pour la restitution des résultats préliminaires d’évaluation

30 janv. 2017

Vue d'ensemble des participants au CP PBF

L’Amphithéâtre de la Primature a abrité ce Lundi 30 janvier 2017, une session du Comité de pilotage élargi pour la restitution des résultats préliminaires d’évaluation. C’était en présence de plusieurs membres du Gouvernement à savoir Mme Sanaba Kaba,  la Ministre de l’Action sociale, de la promotion féminine et enfance, le Ministre de la Jeunesse, Mr Moustapha Naité,  le Ministre de l’Unité Nationale et de la citoyenneté Mr Kalifa Gassama Diaby et le Ministre de l’Enseignement technique, de la formation professionnelle et emploi, porte-parole du Gouvernement Albert Damantan Camara, des membres du Comité de pilotage, de l’Assemblée ainsi que les partenaires au développement de la Guinée notamment l’Ambassadeur, chef de la délégation de l’Union Européenne, l’Ambassadeur des Etats Unis,  celui de la France, les représentas du HCDH, de l’UNFPA, le Directeur Pays PNUD Guinée et les responsables du PBF et experts du Système des Nations Unies et plusieurs hauts cadres de l’Administration guinéenne.

 

Cette Session a été consacrée, après les discours introductifs du Premier Ministre Président du Comité de pilotage et de Mme la Coordonnatrice du Système des Nations Unies, vice-présidente du Comité de pilotage, à l’audition de l’équipe d’évaluateurs qui vient de passer 3 semaines en Guinée pour mieux partager les recommandations préliminaires de l’évaluation.

Le second plan Prioritaire de Consolidation de la Paix a été mis en œuvre de 2011 à 2016 en deux phases pour un montant final de 48 millions de dollars pour 31 projets. Les interventions ont porté sur 3 axes prioritaires à savoir :

  • La Réforme du secteur de la sécurité avec 8 projets,
  • La Réconciliation nationale et la cohésion sociale avec 15 projets et
  • L’emploi des jeunes et des femmes avec 6 projets

 

En décidant de parcourir le pays, l’Equipe d’évaluation a rencontré quelques 320 parties prenantes, partenaires et bénéficiaires dans les communes de Conakry, et dans les préfectures et communes de Kissidougou, Guéckédou, Macenta, Lola et Nzérékoré.

Ainsi il a recommandé pour la Réforme du secteur de la sécurité de capitaliser sur les acquis des projets terminés et continuer à soutenir les réformes avec un travail d’orientation sur les priorités et un appui pour la coordination et la gestion des ressources. Pour l’axe réconciliation nationale, l’Equipe d’Evaluation recommande une meilleure définition des institutions de réconciliation et des infrastructures de Paix. Pour l’Emploi des jeunes et des femmes, l’Equipe d’évaluation demande de reconcevoir les activités en mettant sur les activités durables avec des perspectives réelles d’avenir.

 

Les débats qui ont suivi la présentation des résultats ont permis de soulever plusieurs questions portant notamment sur la prise en compte de la dimension genre, les questions en rapport avec la justice, l’implication des députés dans les activités de réconciliation, les extensions et les retards dans la mise en œuvre des projets occasionnés par les différentes crises que le pays a traversé et le manque de coordination dans les interventions qui peut avoir un effet sur l’efficacité et l’impact de certains projets envers les bénéficiaires. 

 

Mme Séraphine Wakana, la Coordonnatrice du SNU et Vice-Présidente du CP n’a pas manqué de signaler que la question liée au genre est transversale et occupe une place centrale dans les toutes interventions des agences du système des Nations Unies en Guinée.

En Conclusion, le Premier Ministre Mamadi Youla après avoir salué les résultats atteints, malgré les difficultés, souhaite qu’il ait moins de dispersion et une plus grande concentration des efforts dans les futurs programmes avec une approche plus globale pour que les résultats soient plus visibles et tangibles.

 

Mamadou Saliou Diallo
Chargé des Communications PNUD Guinée