La Coordonnatrice du Système des Nations Unies en Guinée visite la Région forestière

18 déc. 2016

La Représentante réisdente visite un dalot réalisé par le PNUD à Guéckédou

Mme Séraphine Wakana, Représentante du PNUD et Coordonnatrice du Système des Nations Unies a effectué Vendredi 16 et Samedi 17 décembre 2016, une visite de terrain dans la région forestière.

L’objectif global de la mission est d’assurer la redevabilité vis-à-vis des bénéficiaires, des Nations Unies et des bailleurs de fonds.

Cette visite a permis à Mme Séraphine Wakana, accompagnée de son Conseiller Paix et Développement, Mr Waly Ndiaye et de son Conseiller Spécial Sécurité Jules Somda, d’avoir l’occasion de :

  • rencontrer les autorités communales et préfectorales de Guéckédou, Macenta et Nzérékoré et les bénéficiaires pour s’enquérir de l’appréciation et du niveau d’appropriation des résultats des réalisations du PNUD dans la région forestière
  • Constater de visu les réalisations du PNUD dans le cadre de la relance post Ebola et la consolidation des acquis de l’ancien Programme Conjoint GF;
  • Apprécier la complémentarité et la synergie inter agence sur le terrain ;
  • Evaluer les défis de la région dans la perspective du développement de la résilience des communautés afin d’orienter les prochaines interventions du Programme ;
  • Recueillir les attentes du personnel des Nations Unies en Guinée Forestière.

Après un bref entretien avec le Préfet de Kissidougou,  Mme Séraphine Wakana arrive à Guéckédou,  la première étape de cette visite de terrain dans la région forestière . Elle a commencé par rencontrer le groupement de femmes du village de Maliandho dans le district de Nongolo,  située à 7 km du Centre-Ville de Guéckédou durement affecté par la maladie à virus Ebola. Ces femmes en pleine activité de maraichage étaient  à la fois surprises et contentes de voir la Coordonnatrice dans leurs champs. Elles ont apprécié l’appui du PNUD en intrants et matériels agricoles avant de solliciter une décortiqueuse et d’exprimer des besoins liés aux difficultés d’écoulement de leur production. Mme la Coordonnatrice tout en encourageant ces femmes a déploré un certain Gap, une rupture de la chaine d’appui qui joue sur  son efficacité.

Ensuite, après une séance de travail avec le Préfet de Guéckédou entouré des cadres de la préfecture qui a porté sur des sujets divers tels que l’appui très apprécié que le PNUD a apporté à Commune urbaine,  les équipements à la police à travers le projet Plans locaux de sécurité, financé par l’Union Européenne, Mme Séraphine Wakana a visité le nouveau Palais de justice  réhabilité par le PNUD et un dalot construit pour désenclaver les zones de production et les quartiers périphériques de la commune urbaine. Sur le terrain, Mme la Coordonnatrice a pu apprécié le dimensionnement des dalots qui a fait l’objet de discussions lors de la dernière Session du Comité de pilotage du Programme Conjoint de Kankan, organisée en début de semaine à la Maison Commune du Système des Nations Unies à Kankan.

Ensuite, c’est la préfecture de Macenta qui accueille Mme la Coordonnatrice et sa suite. Après un entretien avec les autorités locales, elle s’est rendue au marché du quartier Banizé pour rencontrer une femme ménagère affectée par Ebola qui a bénéficié d’un appui du PNUD dans le cadre des activités génératrices de revenus (AGR) avant de visiter la Boulangerie de Ibrahima Diallo.

Ce jeune (ancien délinquant) bénéficiaire de l’appui du PNUD dans le cadre des activités d’insertion économique des jeunes à risque de conflit a pu très vite se reconvertir. Mme la Coordonnatrice a salué le courage de ce jeune boulanger qui produit aujourd’hui plus de 1000 baguettes de pain par jour, ravitaille trois sous-préfectures, emploie 9 personnes dont deux filles et a pu constituer une famille. Un exemple de réussite apprécié par Mme Wakana et sa suite. Un success story à dupliquer.

Le séjour de NZérékoré, dernière étape de cette visite de terrain a débuté par une rencontre avec le Bureau PNUD de Nzérékoré qui a permis à Mme la Coordonnatrice de s’enquérir du fonctionnement du bureau et des difficultés du personnel.

Ensuite, c’est le préfet de NZérékoré qui reçoit Mme la Coordonnatrice, opportunité saisie par Mme Séraphine Walana, pour faire un plaidoyer afin que Nzérékoré puisse à l’image de Kankan, disposer d’un local à réhabiliter pour constituer une Maison Commune des agences du Système des Nations Unies opérant dans la région afin de rendre les interventions mieux coordonnées et plus efficaces. Mais le moment le plus important du séjour à Nzérékoré reste la visite de la Banque de céréales et 30 hectares de bas-fond aménagés à Batouta (N’Zérékoré) situé à une vingtaine de kilomètres du Centre-ville pour la production du riz. Cet aménagement hydroagricole améliore la production des 60 ménages bénéficiaires et assure l’autosuffisance alimentaire d’environ 420 membres de ces ménages. Les bénéficiaires fournissent également du riz net au Programme Alimentaire Mondial (PAM) pour son programme de cantine scolaire. Cette visite a été l’occasion d’une forte mobilisation des populations pour accueil très chaleureux. Mme la Coordonnatrice a saisi cette opportunité pour tout d’abord remercier les populations pour l’accueil avant de solliciter plus de places pour les femmes dans les comités de gestion, d’inviter les parents à scolariser les jeunes filles et les femmes à participer aux élections locales.

Mme Représentante du PNUD et Coordonnatrice résidente du Système des Nations Unies a ensuite visité la Maison du Paysan, un bâtiment réalisé par le PNUD en faveur des organisations de la société civile, occasion pour Mr Waly Ndiaye, Conseiller Paix et Développement de la Coordonnatrice et Superviseur des activités du Fonds de consolidation de la Paix et Mme la Coordonnatrice d’échanger avec les représentants des SYCAP (synergie des acteurs de consolidation de la paix) sur les mécanismes de prévention, de gestion et de résolution des conflits à Nzérékoré. C’était en présence du Maire.  A noter qu’il y a 50 structures communautaires de Paix appelées SYCAP (Synergie des acteurs de consolidation de la paix) mises en place et fonctionnelles dans 50 communes à risque de conflits dans la région forestière.

Le séjour a pris fin par un déjeuner de travail en famille avec les représentants et staff local des agences du SNU. Ces échanges ont permis d’aborder plusieurs questions liées notamment à la sécurité, aux salaires et aux contrats. A cette l’occasion, Mme Séraphine Wakana est revenue sur la diminution des ressources liée principalement au changement de paradigme au niveau mondial (car les fonds initialement destinés au développement sont orientés vers la gestion et la résolution des crises) qui a des effets sur la vie des agences avant d’inviter le staff à plus de vigilance, de transparence et d’efforts dans la mobilisation des ressources.

Mamadou Saliou Diallo

Chargé des Communications PNUD Guinée

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Guinée 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe