L'impact du programme de relance et résilience post-Ebola du PNUD sur la vie des populations de Macenta

20 oct. 2016

Visite de la Maison des jeunes deTékoulo

Le Directeur Pays en charge des programmes du PNUD poursuit son séjour dans la région forestière. Le Jeudi 20 Octobre 2016, Eloi Kouadio IV, accompagné du Chargé de programme Gouvernance et consolidation de la Paix, Gedeon Behiguim a visité plusieurs infrastructures réalisées grâce à l’appui du PNUD et des personnes victimes de la maladie à virus Ebola qui bénéficient de l’appui du PNUD dans le cadre du programme de relance et résilience post-Ebola. La première étape de cette visite de terrain est la sous-préfecture de Tekoulo. C’est d’ici Ebola est partie. L’accueil a été chaleureux. Le Directeur Pays adjoint est venu constater l’état d’avancement des travaux de réhabilitation de la Maison des Jeunes. Une infrastructure qui fait la satisfaction des populations notamment des jeunes parmi lesquels des victimes de la Maladie Ebola comme Moise Millimono, universitaire qui a perdu son père et qui s’organise à travers un petit commerce pour subvenir aux besoins de la famille notamment ses jeunes frères tous à l’école. Après Tékoulo , c’est la Commune urbaine de Macenta qui a reçu la délégation venue visiter un Dalot construit pour désenclaver plusieurs quartiers de Macenta. Le curage et l’entretien de ce dalot sont assurés par les jeunes organisés en association. Ensuite, ce sont deux femmes de la localité de Banizé sur la route du Libéria, bénéficiaires de l’assistance du PNUD pour les activités génératrices de revenus (AGR) à travers l’association des animateurs communautaires de Guinée (AACG) qui ont reçu le Directeur Pays adjoint du PNUD. Il s’agit de Fatoumata Cissé qui perdu son fils ainé et qui a monté un petit commerce d’huile de palme au marché de la localité et participe à des tontines pour fructifier les bénéfices récoltés et de Germaine Grovogui qui a perdu son mari lui laissant entre les bras quatre enfants. Elle a monté une buvette avec l’appui du PNUD. Ce qui lui permet de soutenir sa famille.

Dans le cadre de l’insertion économique des jeunes à risques de conflits, le PNUD a appuyé le jeune Ibrahima Diallo, parti de pas grand-chose, Ibrahima a monté une boulangerie traditionnelle, après sa formation. Il reste fournisseur de plus 3 sous-préfectures de Macenta.  Ibrahima Diallo a 6 apprenants de tous les âges qu’il a initié dans ce métier de boulanger et a eu l’initiative de créer l’association des boulangers de Macenta. Mr Eloi Kouadio IV est venu encouragé ce jeune qui travaille avec du matériel local et qui a pour ambition de monter une boulangerie moderne et créer une école de formation. Sur la route de Nzérékoré, Eloi Kouadio IV et le Chargé de programme Croissance et consolidation de la Paix, Gedeon Behiguim s’arrêtent à N’Zébéla pour visiter le Magasin céréalier et la plateforme multifonctionnelle avec un mini réseau électrique qui comble les besoins en électricité des ménages et de plusieurs commerces. Cette visite de terrain a pris fin à 17h 30 par l’étape de Silissou qui a permis de visiter le poste de santé réhabilité par le PNUD avec un financement du Japon.

A N’Zébéla tout comme à Silissou, les populations se sont fortement mobilisées pour accueillir chaleureusement avec des chants et danses et exprimé leur satisfaction la délégation conduite par le Directeur pays adjoint en charge des programmes du PNUD, Mr Eloi Kouadio IV

Mamamdou Saliou Diallo
Chargé des Communications PNUD Guinée