Guéckédou abrite les travaux de la 1ère Session du Comité de pilotage du projet plans locaux de sécurité (PPLS)

19 oct. 2016

Vue de la table officielle du Comité de pilotage

 

Le Ministre de l’administration du Territoire et de la Décentralisation, général Boureima Condé a ouvert ce Mercredi 19 Octobre 2016, les travaux de la 1ère Session du Comité de pilotage du projet plans locaux de sécurité (PPLS) en présence des partenaires représentés par l’ambassadeur, chef  de la délégation de l’Union Européenne et du Directeur Pays adjoint/programmes du PNUD, Eloi Kouadio IV, représentant Mme Séraphine Wakana, Coordonnatrice du Système des Nations Unies en Guinée, du Gouverneur de la région administrative de Nzérékoré, du préfet de Guéckédou  ainsi que les autorités et les collectivités locales qui ont réservé un accueil chaleureux à la délégation officielle.

Le projet financé par l’Union européenne et mis en œuvre par le PNUD  intervient dans cinq collectivités locale de la Préfecture de Guéckédou notamment la zone dite du « Bec de Perroquet » qui couvre les Communes rurales de Nongoa, Ouendé kènèma, Koudou et Fangamadou et la Commune urbaine.

Il vise principalement à soutenir les efforts de résilience en Guinée forestière et dans son environnement transfrontalier à travers les instances de gouvernance locale.

Mr Eloi Kouadio IV, au nom de Mme Séraphine Wakana a exprimé sa profonde gratitude à Monsieur le Ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation pour avoir honoré de sa présence cette importante rencontre et a de saluer ici l’engagement des partenaires au développement de la Guinée notamment l’Union Européenne pour son implication et son accompagnement dans le processus de décentralisation et du développement local. Le Directeur Pays adjoint représentant la RC a ajouté que ce projet plans locaux de sécurité vise un objectif fondamental qui est celui de contribuer non seulement à l'apaisement de la région forestière afin d'éviter tout risque d'escalade à l'échelle nationale et sous régionale mais aussi à favoriser le retour des conditions favorables au développement.

Cette 1ère Session du Comité de pilotage du projet plans locaux de sécurité est aussi une occasion de prendre en compte tous les chantiers que le Système des Nations Unies en collaboration avec le Gouvernement est en train de mettre en œuvre actuellement, notamment la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD) au niveau local et toute la problématique de la jeunesse.

 

Le Représentant de l’Union Européenne a remercié le PNUD pour toutes actions menées et les résultats obtenus par l’Equipe du projet mais souhaite que mandat soit donné  au PNUD pour coordonner les activités de terrain des différents intervenants notamment la (Mano River Union et l’Equipe ) pour rendre plus efficace la gestion du projet. Ce mandat va permettre au PNUD de déterminer les activités à réaliser la Mano River Union et celles à réaliser par l’Equipe du projet afin que l’ensemble des activités soient réalisées avant la fin du projet. L’Union européenne restera très active ne Région forestière à travers la réalisation d’autres projets et programmes.

Le Ministre de l’administration du Territoire après avoir salué le partenariat exemplaire avec le PNUD et le Système des Nations Unies en général sous le leadership de Mme Séraphine Wakana s’est engagé à veiller personnellement à la réussite de ce projet qui va permettre aux collectivités d’assurer la paix dans leurs zones respectives. Il y a pas meilleure que celle entretenue par les collectivités elles-mêmes. C’est un projet innovateur du Département de l’Administration du territoire et de la décentralisation qui pourra être dupliqué ailleurs notamment en Haute Guinée notamment dans la préfecture de Mandiana à la frontière avec le Mali où il y a des problèmes récurrents de sécurité. Pour ce faire, le Général Boureima Condé a sollicité l’appui de l’Union Européenne.

Après la photo de famille, un rappel des objectifs et une présentation des résultats obtenus ont été faits. Cette présentation suivi questions et discussions  a permis de faire le diagnostic, d’avoir une idée des réalisations faites par le projet, de relever des contraintes et proposer des recommandations.

Parmi les recommandations, l’extension de l’approche à d’autres communes de Guéckédou et à l’échelle de la région forestière

Il est prévu la remise des matériels et équipements aux services et collectivités locales, et la réception provisoire du Palais de justice de Guéckédou réhabilité par le projet.

Al a cérémonie de clôture, Le Directeur pays adjoint du PNUD représentant Mme la Coordonnatrice du SNU a rassuré le Ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation  de la volonté et de la détermination du Système des Nations Unies dans son ensemble à continuer à accompagner la Guinée dans la mise en œuvre de ce projet, de garantir la conformité des activités du programme avec les orientations stratégiques du développement local et les synergies avec d’autres projets de développement pour le bien-être des populations de la région forestière.

L’après-midi de la  1ère Session du Comité de pilotage du projet de développement pilote des plans locaux de sécurité a été essentiellement consacré à la remise par le Ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation,  l’ambassadeur, chef de la délégation de l’Union Européenne et le Directeur pays adjoint en charge des programmes du PNUD, représentant Mme Séraphine Wakana, Coordonnatrice du Système des Nations Unies  en Guinée,  de plusieurs équipements destinés à la jeunesse, aux groupements des femmes balayeuses, à la Police. Ce lot d’équipements offerts par l’Union Européenne est constitué de moyens de déplacement (motos) et matériels de travail, des pelles, brouettes et poubelles pour l’assainissement de la Commune urbaine, des gilets de sauvetage pour éviter les noyades pendant la traversée des fleuves et de matériels de divertissement et de sonorisation. Cette remise d’équipements a été suivie de la réception provisoire de la justice de Guéckédou et de poste de contrôle transfrontalier de Kiesseneye à la frontière avec le Libéria. Une visite de terrain qui a permis au Général Boureima Condé et aux partenaires (Union Européenne et PNUD) d’apprécier les infrastructures réalisées par le Projet de développement pilote des plans locaux de sécurité à Guéckédou notamment dans la zone dite du « Bec de Perroquet ».

 

Mamadou Saliou Diallo

Chargé des communications PNUD Guinée

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Guinée 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe