Le PNUD accompagne la Guinée dans sa marche irréversible vers la réconciliation

30 juin 2014

La Directrice pays remet au Président Alpha Condé les équipements offerts par le PNUD à la Commission provisoire de réconciliation nationale Photo: PNUD

Le Siège de la Commission Provisoire de Réconciliation Nationale (CPRN) a été officiellement inauguré dans l’après-midi du  lundi 30 Juin 2014 par le Président de la République.

Avec l’appui du Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) et le Haut-Commissariat des Nations-Unies aux Droits de l’Homme (HCDH) à travers le Fonds de Consolidation de la Paix, la Commission dispose désormais d’un siège équipé avec une adresse fixe.

Cette Commission dirigée par le Grand Imam de la grande Mosquée Fayçal,  El Mamadou Saliou Camara et l’Archevêque de Conakry, Monseigneur Vincent Koulibaly, est entrée dans sa phase opérationnelle. Et la présence du Chef de l’Etat a donné une nouvelle dimension à cette cérémonie.  

L’Archevêque de Conakry coprésident de la Commission a, au nom des coprésidents, tout d’abord remercié le Président de la République pour sa présence et la confiance placée en eux pour conduire le processus de réconciliation. Cette inauguration marque la première étape avant le lancement des consultations nationales.

De son coté,  la Directrice pays PNUD a, au nom de Système des Nations salué la présence du Président Alpha Condé, comme un témoignage de l’engagement au plus haut sommet de l’Etat en faveur de la relance du processus de réconciliation avant de revenir sur l’appui du PNUD. Pour Mme Metsi Makhetha:  l’accompagnement du PNUD  se traduit dans un premier temps par la rénovation et l’équipement du siège en mobiliers de bureau et en matériels informatique et une assistance technique. Toutefois le PNUD et le Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme restent aussi engagés sur tout le processus pour plus de deux millions de dollars.

Le Secrétariat Exécutif ainsi que les experts nationaux et internationaux ont désormais les outils de travail nécessaires pour être opérationnels.

La méthode envisagée reste l’Ecoute et la Prière. Ce que le Président Alpha Condé  a bien apprécié avant d’ajouter que : La réconciliation des Guinéennes et Guinéens avec leur passé, la réconciliation des Guinéennes et Guinéens entre eux, la réconciliation des Guinéennes et des Guinéens avec les évènements douloureux vécus et subis, la réconciliation des différentes versions de la vérité sur l’histoire de la Guinée sont des conditions fondamentales pour la construction de la Nation.

Vue la complexité de la problématique, vue la longue durée et l’enchainement des évènements, il est indispensable que tous les Guinéens participent à la définition de la démarche à suivre.

Je souhaite que les coordinations au niveau des huit (8) régions administratives et les points focaux au niveau des 33 préfectures soient mis en place et équipés dans les meilleurs délais.

Je m’engage à mobiliser, sous votre égide, les personnes ressources, intellectuelles et traditionnelles, pour que cette phase ne néglige dans son inventaire, aucun fait qui a porté atteinte à l’intégrité et à la dignité d’une personne.

La cérémonie a pris fin par la coupe du cordon inaugural  par le Chef de l’Etat en présence des représentants du Système des Nations unies et une visite guidée des locaux du Siège de la Commission Provisoire de Réconciliation Nationale.

Mamadou Saliou Diallo

Chargé des Communications PNUD Guinée

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Guinée 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe