Bilan du Programme de Micro Financement

23 oct. 2013

Bilan du Programme de Micro Financement du Fonds pour l'Environnement Mondial en Guinée : Plus de 1 million de dollars investis en 2 ans

Lancé, en 2010, en République de Guinée, le Programme de Micro financement du Fonds pour l’Environnement Mondial (PMF/FEM) a permis la subvention de nombreux projets. A la date du 31 décembre 2012, l’on dénombre déjà 39 projets ayant été subventionnés par le Programme pour un montant estimé à 1.150.000 $ US soit 8.107.500.000 GNF.

Pour permettre un fonctionnement correct et régulier du PMF/FEM-Guinée, un budget est alloué annuellement à la Coordination Nationale par le CPMT de New York. En vue d’accroître l’efficacité et la performance du PMF,  le PNUD-Guinée apporte à la Coordination Nationale, une contribution financière additionnelle, dans le cadre du Financement des plans de travail annuel (PTA) de son portefeuille de projets environnementaux nationaux. L’appui financier annuel du PNUD au PMF/FEM est régulier depuis son démarrage effectif en Guinée en 2010.

Deux ans après le lancement de ce Programme, plusieurs ONGs nationales ont bénéficié d’appui financier pour opérationnalisation.  A la date du 31 décembre 2012, le PMF/FEM a accordé des subventions à 39 projets couvrant les cinq domaines focaux du FEM et portés par 39 ONG/OCB locales, pour un montant de près de 1.150.000 $ US (8.107.500.000 F.G.), répartis comme suit :

OP4-Y4 (quatrième et dernière année de la quatrième Phase Opérationnelle du PMF/FEM : 2010-2011) : 298.750 $ (Fonds CORE) accordés à 10 ONG évoluant sur l’ensemble du territoire National

OP5-Y1 (première année de la cinquième Phase Opérationnelle : 2011-2012) : 400.000 $(Fonds CORE)  accordés à 15 ONG nationales ;

OP5-Y2 (deuxième année de la cinquième Phase Opérationnelle : 2012-2013) : 450.000 $(Fonds CORE)  accordés à 14 ONG nationales ;

OP5-Y3 (troisième année de la cinquième Phase Opérationnelle : 2013-2014) (Fonds STAR)

1ème Tranche : 900.000 $ : en cours d’exécution : juin-juillet-août 2013 (le niveau de ce montant se justifie par la décision prise par le CPMT de financer, pour la première fois, quelques projets de plus grande envergure, appelés « projets stratégiques » dont le budget peut atteindre 150.000 $ et quelques projets dits de renforcement de capacité, à hauteur de 50.000 $ comme pour tous les autres « projets ordinaires ».

Cette première tranche de 900.000 $, concernant OP5-Y3 et OP5-Y4, est tirée des Fonds STAR engagés par la République de Guinée, au titre de sa contribution aux activités PMF/FEM, en réponse aux préoccupations du FEM relatives à l’accroissement des interventions du PMF sur le terrain.

Les Fonds STAR accordés au PMF/FEM-Guinée et destinés à subventionner les ONG/OCB,  dans le cadre des quatre années de OP5, s’élèvent à 1.665.000 $, desquels il y a lieu de retrancher 300.000 $, représentant les frais de gestion. Le reliquat sera octroyé au PMF/FEM dès le constat fait par le CPMT de l’absorption totale du montant de la 1ère tranche.

Pour rappel, le montant total des fonds disponibles, au titre de cette 5ème phase opérationnelle (OP5), qui prend fin en 2014, s’élève à 815.000 $ dont 465.000 $ des fonds STAR et 350.000 $ des Fonds

CORE. 

Il faut rappeler que la République de Guinée, à l’instar d’autres pays, s’est décidé, en 2010, d’accueillir à son tour le Programme de Micro financement du Fonds pour l’Environnement Mondial (PMF/FEM) dont l’objectif est la résolution efficace des problèmes de l’environnement en passant par la recherche des solutions locales et les actions communautaires.  Ce Programme obtenu grâce à l’appui financier du PNUD s’articule autour de cinq domaines prioritaires. 

Ce sont notamment, la préservation et l’utilisation rationnelle de la biodiversité ; l’atténuation/adaptation, des/aux effets dus par les changements climatiques ; la lutte contre la désertification, la déforestation et la dégradation des sols ; la Protection des Eaux Internationales ; la lutte contre les Polluants Organiques Persistants (POPs).

Pour accéder au fonds du Programme les ONGs candidates doivent présenter des projets bancables répondant au canevas du Programme et qui obéissent à une série de critères et modalités définis par un manuel de procédures complétées par les directives du CPMT, régulièrement mises à jour.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Guinée 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe