Grâce à un appui du PNUD, la République de Guinée se dote d’une politique nationale du Genre

Politique nationale du Genre
Politique nationale du Genre

Mme Nanténin Chérif Konaté est actuellement ministre d’Etat conseillère à la présidence de la République de Guinée. En 2011, alors Ministre  des Affaires des Affaires Sociales, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, son département a reçu l’appui financier du Programme des Nations Unies pour le Développement pour la mise en place d’une Politique Nationale du Genre.

Selon elle « L’analyse du concept genre en Guinée montre encore des disparités entre les hommes et les femmes ». Toutefois, pour corriger ces disparités, elle affirme que son département a initié l’élaboration de la Politique Nationale du Genre avec l’appui financier du PNUD.

A retenir

  • Validation en janvier 2011 de la politique nationale du Genre pour corriger les disparités entre les femmes et les hommes
  • Depuis 1995, le PNUD appuie le Gouvernement guinéen dans sa lutte pour la promotion du genre
  • Le projet d’appui à la promotion féminine financé à hauteur de 1 500 000 dollars US

En effet, le document, Politique Nationale du Genre (PNG), a été validé au cours d’un atelier organisé, le 20 janvier 2011, à cet effet par le Ministère des Affaires Sociales, de la Promotion Féminine et de l’Enfance (à travers le projet d’appui à la promotion du genre) en partenariat avec le PNUD. Il a regroupé, dans la salle du 28 septembre du Palais du peuple de Conakry, une quarantaine de participants provenant des départements techniques et des Organisations de la société civile.

Conçue suivant une approche inclusive, la PNG est une réponse aux disparités réelles qui existent entre les femmes et les hommes en Guinée. Au titre de ces disparités, la Présidente de séance citera, dans son discours, celles qui se rencontrent dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’économie, de l’emploi et des instances de décision. Selon elle, « Dans le domaine économique, la féminisation de la pauvreté et la marginalisation des femmes dans tous les secteurs affectent considérablement la vie des populations y compris les ménages … » tandis que dans le domaine de l’emploi, l’on ne comptait, en 2009, que 25 695 fonctionnaires femmes sur les 95 252 fonctionnaires inscrits dans le Fichier de Gestion Administrative de la Fonction publique. Dans le domaine de l’éducation, une étude (2008) sur « Le financement de l’égalité entre les sexes et l’émancipation des femmes en Guinée » révèle un faible niveau d’instruction des femmes/filles atteignant les 78% d’analphabètes.

La PNG est articulée essentiellement autour de cinq axes stratégiques. A savoir :

Accès aux services sociaux de base ; Respect des droits humains et l’élimination des violences ; Accès/contrôle des ressources et le partage équitable des revenus ; Amélioration de la gouvernance et accès équitable aux sphères de prise de décision ; Intégration du genre dans la politique macroéconomique

En outre, la PNG prend en compte les OMD (Objectifs du Millénaire pour le Développement). Pour son opérationnalisation, la PNG est dotée d’un schéma de mise en œuvre.

A noter que depuis 1995, le PNUD appuie le Gouvernement guinéen dans sa lutte pour la promotion du genre. En effet, plusieurs projets s’inscrivant dans l’amélioration de la situation de la femme ont bénéficié de l’appui du PNUD en partenariat avec d’autres bailleurs. L’on pourrait, à titre illustratif, citer les projets ci-après :

« Appui à la préparation de la conférence de Beijing »

« Assistance intégrée aux PME »

« Projets d’assistance aux initiatives de base » (PAIB)

« Projets de développement rural intégré du Fouta Djallon et PDR-MG »

« Appui financier d’un projet de fumage de poisson à des femmes de Conakry » (avec UNIFEM)

« Appui à la promotion féminine » financé à hauteur de 1 500 000 dollars américains

« Programme Cadre Genre et Développement » (PCGeD)

Le Programme Cadre Genre et Développement (PCGeD) est incontestablement l’appui qui aura le plus marqué la participation du PNUD à l’amélioration de la situation de la femme. L’étude a été menée à la demande et sous la conduite du gouvernement. Comme l’a exprimé la Directrice Pays Adjointe chargée du Programme, «L’appui du PNUD au Gouvernement dans le domaine se poursuivra »

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Guinée 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe