Mille jeunes sortis de la précarité grâce au programme ‘’Vivres Contre Apprentissage’’ sur le marché de l’emploi

Menuisiers en action dans un atelier
Menuisiers en action dans un atelier. Crédits: FONIJ/PNUD

En 2009, mille (1000) jeunes Guinéens sans emploi, issus de familles très démunies ont bénéficié d’une formation dans le cadre  du Programme VCA (Vivres Contre Apprentissage) lancé par le FONIJ (Fonds National Pour l’Insertion des Jeunes) en partenariat avec le PNUD, le PAM et l’OIC International. Lancé avec un coût initial de 2 milliards 875 millions GNF, le PVCA a été estimé à terme à 3 milliards 500 millions GNF.

Ces jeunes sans emploi ni qualification et issus d’une famille en situation d’insécurité alimentaire ont été recrutés dans les quartiers défavorisés de Conakry. Ils ont été formés par 200 maitres artisans dans 18 corps de métiers. Notamment la menuiserie, la chaudronnerie, la teinture, la maçonnerie et autres.

A retenir

  • 1000 jeunes Guinéens sans emploi formés
  • Formés par 200 maîtres artisans dans 18 corps de métiers
  • 3 milliards 500 millions GNF (514 000 USD) décaissés

Préalablement prévu pour 9 mois, le Programme vu l’impact dans la vie des jeunes a été prolongé à sur 24 mois. Entre maitres formateurs et jeunes apprentis bénéficiaires, l’on ne regrette surtout pas d’avoir bénéficié de ce programme. Tous expriment l’importance et la qualité de la formation qui sort 1000 jeunes dans la précarité en leur offrant une opportunité d’emploi sur le marché très compétitif de l’emploi.

Mohamed Lamine YoulaMohamed Lamine Youla, maître menuisier

Mohamed Lamine Youla maitre  menuisier est l’un des formateurs qui a reçu cinq apprentis-menuisiers du programme.  Il confie que « ce sont des enfants de la rue qu’on a reçus. Je ne vois rien qui nous empêche de leur apprendre car ils sont très courageux ».

Il est renchéri par Ibrahima Lama Ciré Sylla, tapissier maitre formateur qui ajoute que « les enfants d’une part aussi m’aident. Parce qu’auparavant, nous n’étions pas nombreux et n’étions qu’au nombre de cinq. Avec l’arrivée de cinq autres, ça nous fait dix apprentis à l’atelier. Donc au-delà de la formation dont ils bénéficient, ils m’aident à faire aussi les travaux de l’atelier ».

Mamata SyllaMamata Sylla, coiffeuse maîtresse dans un salon de coiffure

Pour Mamata Sylla, maitresse dans un salon de coiffure, ce programme est une initiative dont il faut préserver les acquis et pérenniser l’action. A cet effet, elle a invité les jeunes filles à se montrer les aisselles pour préparer l’avenir. Estimant que le premier mari de la femme reste et demeure son travail.

La leçon au cours des 2ans de formation semble avoir bien perçue par les bénéficiaires. C’est le cas notamment de Diaraye Traoré, élève coiffeuse  qui « invite toutes les amies à faire du sérieux ». Et de rappeler qu’« aujourd’hui les hommes ne considèrent que les femmes qui ont leur métier et font du sérieux ».

Pour Daouda Mara, élève chaudronnier  « la vie, c’est un combat, l’argent facile c’est zéro. Pendant qu’il est temps, c’est en ce moment qu’il faut apprendre quelque chose ». Egalement, Ibrahima Sory Condé semble partager cet avis. Cet élève menuisier dit que ce programme a été d’une aide substantielle et lui et ses collègues. « Ce programme nous a beaucoup aidé Nous les jeunes qui souffrons beaucoup aujourd’hui. Nous devons ainsi prendre conscience pour prendre en main notre propre avenir », conclut-il.

Par ailleurs, il faut noter qu’au terme de leur stage, les stagiaires ont suivi trois modules de formation portant sur l’esprit d’entreprise, la création d’entreprise et la gestion d’entreprise.

PNUD-Guinée

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Guinée 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe