Nos objectifs

 Photo: PNUD

L’une des priorités du PNUD est le renforcement des capacités des administrations publiques. L’objectif visé étant de promouvoir le changement inclusif en donnant au pays les capacités institutionnelles et administratives devant aboutir à l’élaboration d’un plan stratégique de développement axé sur les priorités nationales. Suite à l’alternance politique intervenue en 2010, le gouvernement de la troisième République a fait la réforme du secteur de sécurité l’une de ses principales priorités. L’apport du PNUD  a permis d’assainir le secteur avec la mise à la retraite, en décembre 2011, d’environ 4000 militaires guinéens.

Objectifs pour 2015

Campagne de vaccinationCampagne de vaccination en cours. Photo: PNUD

La Guinée a adhéré à la stratégie mondiale « Santé pour Tous ». C’est pourquoi, la politique sanitaire nationale repose fondamentalement sur la stratégie des soins de santé primaire adoptée par l’OMS en 1978. Elle s’appuie sur l’intégration harmonieuse des soins curatifs, préventifs et promotionnels, la promotion de la santé individuelle, familiale et communautaire, la participation de la communauté à la conception, au financement, à l’exécution et à l’évaluation des actions de santé.

L’objectif général est d’assurer à tous les hommes et femmes vivant sur le territoire national, sans barrière géographique, économique et socioculturelle, des services de santé de qualité. Il s’agit donc de mettre en place, d’ici 2015, un système de santé accessible et capable de répondre aux besoins de santé de la population.

Les objectifs spécifiques ont pour horizon 2015


Conformément à la volonté du Gouvernement d’atteindre les OMD. Il s’agira de :

  • réduire la mortalité des enfants de moins de 5 ans de 177 pour 1000 à 90 pour 1000 de 2005 à l’an 2015 ;
  • réduire la mortalité des enfants de moins de 1 an de 98 pour 1000 à 50 pour 1000 de 2005 à l’an 2015, et ;
  • réduire la mortalité maternelle de 980 pour 100 000 naissances vivantes à 220 pour 100 000naissances vivantes de 2003 à 2015 ;
  • maintenir la séroprévalence au VIH/SIDA inférieure à 1,5%  en 2015 ;
  • réduire de 40% la mortalité spécifique due au paludisme de 2005 à l’an 2015 ;
  • réduire de 50% la mortalité spécifique de la tuberculose de 2003 à l’an 2015 ; et
  • réduire la prévalence du retard de croissance de 26% à 13% chez les enfants de moins de 5 ans de 2005 à l’an 2015.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Guinée 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe