Les foyers améliorés pour lutter efficacement contre la désertification

Foyers améliorés
Des foyers améliorés pour lutter contre la désertification en Guinée

Boubacar Barry est artisan fabricant de foyers améliorés, dans la ville carrefour de Mamou. Il fabrique plusieurs types de foyers améliorés qui sont très prisés sur le marché local. La demande étant fortement supérieure à l’offre.

« L’appui de berca nous a permis de fabriquer des modèles de foyers très prisés sur le marché. L’offre est souvent inférieure à la demande. C’est plus important que les foyers ordinaires », confie l’artisan.

A retenir

  • La plupart des femmes préfèrent désormais les foyers améliorés pour la cuisine
  • La Direction Nationale des Eaux et Forêts a lancé un appel pour l’extension du projet en programme national
  • Une percée significative dans la lutte contre la désertification.

La plupart des femmes de cette ville préfèrent actuellement les foyers améliorés pour faire leur cuisine.

Hadja Néné Kadiatou Barry, gargotière à Mamou donne les raisons. « Contrairement aux précédents, ce genre de foyers est très économique. Il consomme moins le bois avec un temps de cuisson très court », explique-t-elle.

Elle est renchérie par Mme Camara, ménagère habitante de Kolenté qui dira qu’avant l’arrivée des foyers améliorés, elle cuisinait à l’aide du bois mort que lui rapportait régulièrement ses enfants. Et que ceux-ci mettaient à chaque fois assez de temps avant de revenir. Mais depuis qu’elle a son foyer amélioré, elle dit consommer peu de bois pour préparer et ses enfants ne souffrent plus. « Mes enfants mettent moins de temps à la recherche du bois, le volume de consommation en bois étant réduit avec l’utilisation de ces foyers améliorés », se réjouit-elle.

La fabrication des foyers améliorés et leur utilisation par les femmes est une percée significative dans la lutte contre la désertification. C’est ainsi pour diffuser les bonnes pratiques de gestion des ressources naturelles, le PNUD à travers le PAN-LCD a vulgarisé l’utilisation dans les zones couvertes par le projet (comme Kindia et Mamou) de foyers mixtes utilisant le bois et le charbon. 

Pour l’extension du projet, le directeur national adjoint des Eaux et forêts, Alkaly Bangoura lance un appel aux partenaires au développement pour appuyer le département de tutelle pour que ce programme pilote soit transformé en programme national.

PNUD-Guinée

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Guinée 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe