Projet Emploi des Jeunes en Guinée

Contexte

Jeunes apprentis dans un atelierJeunes apprentis en formation dans un atelier lors du projet vivres contre apprentissage, Photo: FONIJ/PNUD

A la demande du Gouvernement, le PNUD a apporté un appui technique et financier aux structures nationales en 2007 pour l’élaboration et la mise en œuvre d’un programme pilote d’appui à l’emploi des jeunes avec pour objectif de contribuer à la réalisation du plein emploi et à la  réduction substantielle de la pauvreté  en offrant aux jeunes ruraux et urbains de 15 à 40 ans des opportunités de formation qualifiante pour améliorer leur employabilité et des emplois productifs salariés ou indépendants.

Elaboré sur la base des orientations du document de stratégie de réduction de la pauvreté, du document cadre de politique nationale de promotion de l’emploi et conforme aux engagements pris par la Guinée en ce qui concerne la déclaration du millénaire pour le développement et la convention n° 122 de l’OIT relative à la politique de l’emploi, le programme emploi jeune de Guinée dans sa phase initiale a été prévu pour une période de trois ans 2008-2011.

Il a été bâti autour de quatre composantes à savoir : amélioration  de l’employabilité des jeunes, la promotion de l’entreprenariat jeunesse, la promotion des travaux à haute intensité de main d’œuvre (HIMO) et l’amélioration du système d’informations statistiques orienté vers l’emploi des jeunes. 

L’appui du PNUD sur fonds propres  ou autres ressources mobilisées auprès du Royaume d’Espagne ou de l’Union Européenne a permis de réaliser plusieurs initiatives majeures d’insertion des jeunes.

En dépit du contexte sociopolitique difficile qui a prévalu lors de la mise en œuvre de la phase pilote du PEJ, des résultats positifs et encourageants ont été obtenus mais qui cependant mériteraient d’être consolidés à travers des actions fortes et concertées pour infléchir la courbe du chômage.

Objectifs

  • Contribuer au renforcement des capacités institutionnelles des  Ministères en charge de l’emploi des jeunes et à la réalisation des activités planifiées dans les délais et avec la qualité souhaitée.
  • Offrir aux jeunes diplômés sans emploi de l’enseignement technique et professionnel ou de l’enseignement supérieur un cadre approprié pour acquérir une expérience professionnelle de terrain, et contribuer au développement local, à la  consolidation de la paix et à la culture de la citoyenneté.
  • Donner une formation qualifiante aux jeunes déscolarisés ou sans instruction issus de familles défavorisées suivant l’apprentissage de type dual.
  • Contribuer à la réalisation du plein emploi des jeunes et à la réduction substantielle de la pauvreté par le biais d’un appui intégré à la création et à la consolidation d’entreprises durables en offrant aux jeunes ruraux et urbains des opportunités d’accès au crédit formel et à un accompagnement dans la gestion.
  • Contribuer à la réduction substantielle de la pauvreté basée sur le genre par le biais d’un appui intégré à la création et à la consolidation d’entreprises durables en offrant aux femmes rurales et urbaines des opportunités d’accès au crédit formel et à un accompagnement dans la gestion.
  • Créer un espace de rencontre et de concertation entre décideurs politiques, employeurs et jeunes demandeurs d’emploi tout en donnant la possibilité à ces derniers de trouver un emploi ou un lieu de stage d’une part et d’autres part sensibiliser tous les acteurs sur l’urgence d’une action collective en faveur de l’emploi.

Principales réalisations



  1. Amélioration du taux de fréquentation des écoles rurales des zones couvertes par le PNVJ;
  2. Amélioration du taux d'enregistrement à l'état civil dans les Zones couvertes par le PNVJ;
  3. Amélioration de l'appropriation de la santé publique dans les zones couvertes par le PNVJ.  
  4. 1900 jeunes formés suivant l'apprentissage de type dual, certifiés et accompagnés pour leur insertion professionnelle.
  5. Activités agricoles génératrices de revenus, activités commerciales (vente de beurre de karité, d'huile de palme et palmiste, vente d'arachides); activité de transport: motos taxi; cyber café, salons de coiffure et ateliers de couture
  6. Organisation salons de l'emploi (SADE) 2009, 2010, 2011,2012
  7. Amélioration des capacités institutionnelles des Ministères en charge de l'Emploi des Jeunes

Résultats atteints

2010

  • 200 jeunes diplômés sans emploi déployés comme volontaires dans 50 collectivités locales,
  • Montant total alloué : GNF 1.458.489.000
  • Taux d'exécution: 100%

2012

  • 80 jeunes diplômés sans emploi déployés comme volontaires dans 80 collectivités locales,
  • Montant total alloué GNF 1.174.958.428
  • Taux d'exécution: 100% 

Octobre 2013

  • 50 jeunes diplômés sans emploi déployés comme volontaires dans les collectivités pour 06 mois (programme en cours) ;
  • Montant total alloué : GNF 397.421.600 ;
  • 180 collectivités locales ont bénéficié de l'assistance technique de 330 jeunes volontaires ;
  • 330 jeunes volontaires ont découvert d'autres valeurs socio culturelles et ont participé à l'accélération de la croissance inclusive dans les collectivités couvertes par le PNVJ

2010

  • 1000 jeunes défavorisés de Conakry ont été formés et encadrés par 200 maîtres artisans suivant l'apprentissage de type dual ;

2012

  • 400 jeunes défavorisés des chefs lieu des quatre régions naturelles ont été formés suivant l'apprentissage de type dual en raison de 100 par région naturelle ;
  • Montant total alloué : GNF 600.000.000 ;
  • Taux d'exécution 100%

2013

  • 500 jeunes en voie d’être confiés à des maîtres artisans pour un apprentissage dans les villes de Conakry, Boké, Mamou, Kankan et Macenta ;
  • Montant total alloué : GNF 296.900.000

A la date du 30 Juin 2013 les résultats suivants ont été atteints :

  • Montant alloué par le PNUD : GNF 2.500.000.000
  • Montant revolving : GNF 3.068.491.758 ;
  • Montant total Prêts accordés : GNF 5.568.491.758
  • Montant total remboursé : GNF 3.969.387.802
  • Nombre de bénéficiaires : 4430
  • Nombre  jeunes filles : 2452
  • Nombre jeunes hommes : 1978 ;
  • Taux remboursement : 71,28%

A la date du 30 Juin 2013 les résultats suivants ont été obtenus :

  • Montant alloués par le PNUD : GNF 700.000.000
  • Montant revolving : GNF 581.800.000 ;
  • Nombre total de bénéficiaires : 593 dont 378 femmes et 215 hommes
  • Le taux de remboursement en capital : 100%
  • Emplois permanents crées y compris la Fonction Publique : 30 676 ;
  • Emplois temporaires crées : 6038
  • Jeunes ayant bénéficié de  formation d'amélioration de leur employabilité : 7312 ;
  • Entreprises créées par les Jeunes sur appui du PEJ : 6 183 ;
  • Jeunes formés à l'entreprenariat : 18 000.

Principales contraintes

  1. Problèmes de gouvernance politique et économique;     
  2. Instabilité Politique et institutionnelle;  
  3. Réduction de l'aide extérieure
  4. Problèmes de gouvernance politique et économique;   
  5. Instabilité Politique et institutionnelle;
  6. Réduction de l'aide extérieure
  7. Suivi régulier des Institutions de Micro Finance (IMF)

Perspectives

  • Forte demande de main d'œuvre dans les secteurs des mines, de l'agriculture, de l'énergie et des infrastructures;       
  • augmentation de l'initiative privée avec la politique nationale de micro finance inclusive initiée par le gouvernement ;
  • mobilisation des ressources pour l'augmentation du fonds de crédit FONIKE par le PNUD afin d'atteindre un plus grand nombre de bénéficiaires dans le cadre de l'accélération de la réduction de la pauvreté ;
  • mobilisation des ressources pour l'augmentation du fonds de crédit Mouso Djigui par le PNUD afin d'atteindre un plus grand nombre de bénéficiaires dans le cadre de l'accélération de la réduction de la pauvreté des femmes ;
  • réalisation du plein emploi des Jeunes pour contribuer à la réduction substantielle de la Pauvreté.
  • Offrir aux jeunes des opportunités des formations pour améliorer leur employabilité en leur donnant des emplois salariés, productifs et indépendants.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Guinée 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe