Renforcement de la résilience et adaptation aux impacts négatifs du changement climatique dans les zones côtières vulnérables de la Guinée

Description

En tant qu’initiative qui fait suite au PANA de la Guinée, ce projet se focalise sur la mise en œuvre de mesures d’adaptation en zone côtière guinéenne identifiée vulnérable aux impacts négatifs du changement climatique.

Le projet prévoit le développement de connaissances et de bonnes pratiques (avec un accent sur la gestion de l’écosystème et des ressources naturelles), la promotion des technologies d’adaptation dans la mangrove, la protection de la culture dans les régions côtières et l’amélioration de l’information, de l’éducation et de la communication sur les risques climatiques et l’éducation environnementale pour les populations côtières.  Les impacts des changements climatiques sur la zone côtière guinéenne sont prédits pour affecter négativement le développement économique, côtier, les ressources naturelles côtières, la production agricole et de façon globale la sécurité alimentaire. Selon l’information sur la variabilité et le changement climatique et les scénarios attendus pour la Guinée, le développement à long terme du pays sera affecté de manière significative par : (i) l’élévation du niveau de la mer et l’intrusion saline ; (ii) la perturbation du régime pluviométrique ; (iii) de fréquentes périodes de sécheresses au nord de la zone côtière.

La réduction du niveau de vulnérabilité au changement climatique sera obtenue à travers la recherche de résultats spécifiques comprenant :

  1. l’intégration des problèmes de changement climatique dans les politiques de planification au niveau national, sub-national et local ; 
  2. la mise en œuvre de stratégies d’adaptation dans les sites pilotes ; 
  3. e renforcement des capacités techniques pour intégrer les risques climatiques dans la gestion de la zone côtière et 
  4. la dissémination des leçons/bonnes pratiques apprises.

Objectifs

Renforcer la protection des zones et communautés côtières au changement et à la variabilité climatiques.

Résultats provisoires



  • Mise en place du staff du projet (DNP, CNP, Experts, AAF  et personnels d’appui) ;
  • Signature de l’arrêté portant  création, attributions et composition du Comité de pilotage et préparation de l’arrêté de désignation des membres ;
  • Acquisition d’équipement (mobilier de bureau) et poursuite du processus d’acquisition de matériels informatiques et bureautiques ;
  • Revue de la situation de référence et programmation des activités de terrains (programme du 3ème trimestre),
  • Développement de technologies et mise à dispositions des populations de Kaback, Kakossa, Koba et Kito ;
  • Réalisations d’études en partenariat avec :
  • Le MUHC pour la revue des outils de planification sur l’occupation des terres  et tenir compte du CC;
  • Le MATD en vue d’intégrer dans la planification les aspects changement climatiques dans les PDL,
  • Le CERESCOR pour l’évaluation des impacts du CC sur les modes et moyens d’existence en ZC,
  • La Météorologie Nationale pour le RC des structures chargées des données climatiques.

Résultats attendus

  • Composante1 : Développement des capacités individuelles, institutionnelles et systémiques dans la  zone côtière  afin de  répondre au changement climatique
  • Résultat attendu : les capacités de planifier les réponses au changement climatique dans la zone côtière sont  améliorées
  • Composante 2: Identification et mise en œuvre de mesures démonstratives de réduction des risques climatiques mises en œuvre à Boffa et Forécariah
  • Résultat attendu : des mesures de gestion de risques climatiques mises en œuvre par/pour les communautés côtières
  • Composante3 : Renforcement des capacités nationales pour concevoir des plans et stratégies intégrés de lutte contre le changement climatique
  • Résultat attendu : les principales capacités nationales sont développées  afin d’entreprendre un travail analytique sur l’économie du changement climatique
  • Composante4 : Gestion des connaissances, dissémination des leçons apprises et reproduction des meilleures pratiques

Les leçons apprises à partir des activités pilotes, les initiatives de renforcement de capacités et les politiques de changements sont collectées et largement diffusées

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Guinée 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe