Programme d’action national pour la lutte contre la désertification (PAN-LCD)

De quoi s'agit-il ?

Foresterie participative pour lutter contre la désertificationForesterie participative pour lutter contre la désertification, Photo: PNUD

L’origine et les objectifs du projet «Appui à la mise en œuvre du Programme d’Action National de Lutte Contre la Désertification «PAN-LCD» sont liés à la mise en œuvre :

  • de la Convention des Nations Unies sur la Lutte Contre la Désertification (CCD)
  • du cycle 2007-2011 du Programme des Nations Unies pour l’Aide au Développement (PNUAD).

Le PAN-LCD contribue à la réalisation de l’Effet UNDAF décliné comme suit  : « D’ici l’an 2011, les populations de 50 CRD à écologie fragile gèrent durablement les ressources naturelles de leurs terroirs, et les populations urbaines d’au moins 25 quartiers les plus fragiles des communes de Conakry et de 7 communes urbaines de l’intérieur du pays ont un cadre de vie amélioré ».

L’objectif global du  PAN-LCD s’inscrit dans le cadre de la gestion durable des ressources naturelles (terre, eaux et forêts) en Basse et Moyenne Guinée. Plus spécifiquement le projet a visé les objectifs ci-après :

  1. La diffusion des foyers améliorés,
  2. La gestion des feux de brousse,
  3. L’appui aux pépinières forestières privées et/ou communautaires,
  4. Le développement des plantations forestières privées et/ou communautaires,
  5. L’élaboration et la mise en œuvre de Plans d’Aménagement et Gestion Simplifié des Forêts Communautaires,
  6. L’élaboration et la mise en œuvre de Plans de Gestion Participative des ressources naturelles en zone de mangrove.

La mission du projet a porté principalement sur le renforcement des capacités d’intervention des principaux acteurs : les populations locales et l’administration forestière. Ce renforcement a consisté à (i) des sessions de formation sur les techniques et les méthodes de gestion durables des ressources naturelles, (ii) des facilités d’accès aux intrants pour la production et (iii) la professionnalisation des acteurs.

Données sur le Projet

Priorité Nationale : Renforcement des Capacités Nationales pour la gestion durable des ressources naturelles et la protection de l’environnement

Effet UNDAF : D’ici l’an 2011, les populations de 50 CRD à écologie fragile gèrent durablement les ressources naturelles de leurs terroirs, et les populations urbaines d’au moins 25 quartiers les plus fragiles des communes de Conakry et de 7 communes urbaines de l’intérieur du pays ont un cadre de vie amélioré»

Présentation :

Zone d’Intervention : Basse et Moyenne Guinée (21 Communes relevant de Boffa, Coyah, Dalaba, Mamou et Kindia)

Objectif global : Améliorer le revenu des communautés agricoles par une gestion durable des ressources naturelles de leurs terroirs

Objectifs spécifiques

  • Diffuser les foyers améliorés, des pratiques de gestion des feux de brousse et les techniques de production de sel solaire pour réduire la pression sur le couvert végétal,
  • Restaurer le couvert végétal des zones dégradées par des plantations forestières privées et communautaires,
  • Elaborer et mettre en œuvre des plans de gestion participative des forêts communautaires

Stratégie d’intervention

La stratégie d’intervention du PAN-LCD a été fondée sur les trois principes directeurs ci-après :

  • Agir localement dans un contexte global : mise en œuvre de la CCD par les communautés rurales
  • Approche participative : concertation entre tous les acteurs administration forestière, élus locaux, secteurs privés et sociétés civiles
  • Faire-faire : les activités de terrain sont confiées à des ONG et au secteur privé ;

Produits attendus :

  • Les bonnes pratiques y compris les technologies en matière d’irrigation sont adoptées et vulgarisées,
  • Les superficies des forêts aménagées sont accrues
  • Quatre zones de mangrove disposent de plans de gestion participative opérationnels

Partenaires

  • Ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts
  • Direction Nationale des Eaux et Forêts

Résultats et acquis

Les principaux résultats enregistrés se présentent comme suit :

  • 950 foyers céramico-métalliques distribués,
  • 60 Comités de Gestion de Feux mis en place et opérationnels,
  • 1.500.000 plants forestiers produits et distribués,
  • 725 ha de plantations forestières privées et communautaires réalisées,
  • 10 Forêts Communautaires couvrant 750 ha sont dotées d’un Plan d’Aménagement Opérationnel,
  • 1.614 cristallisoirs ont été distribués pour la production de sel solaire,
  • 250 ha de forêt de mangrove sont mis en défens,
  • 30 agents de l’administration forestière sont formés aux techniques de suivi-évaluation, d’animation et de reporting,
  • 1.175 producteurs ruraux sont formés en approche de gestion durable des ressources naturelles et  aux techniques de réalisation et d’entretien de plantations forestières
  • Deux films documentaires de 15 minutes chacun sont produits pour capitaliser les résultats en mangrove et en terre ferme,

En plus des deux films documentaires dont les CD sont joints à la présente note, la coordination dispose de plusieurs images pouvant être publiées sur le site.

Résultats atteints



2010

  • 200 jeunes diplômés sans emploi déployés comme volontaires dans 50 collectivités locales
  • Montant total alloué : 1 458 489 000 GNF (211 375 US $)
  • Taux d'exécution: 100%

2012

  • 80 jeunes diplômés sans emploi déployés comme volontaires dans 80 collectivités locales
  • Montant total alloué : 1 174 958 428 GNF (170 284 US $)
  • Taux d'exécution: 100%

Octobre 2013

  • 50 jeunes diplômés sans emploi déployés comme volontaires dans les collectivités pour 06 mois (programme en cours)
  • Montant total alloué : 397 421 600 GNF (57 597 US $)
  • 180 collectivités locales ont bénéficié de l'assistance technique de 330 jeunes volontaires;
  • 330 jeunes volontaires ont découvert d'autres valeurs socio culturelles et ont participé à l'accélération de la croissance inclusive dans les collectivités couvertes par le PNVJ.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Guinée 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe