Rapport National de suivi des Objectifs du millénaires pour le développement en Guinée - 2014

Publié le 09 mars 2015 - 72 pages
image

Résumé

Le présent rapport est composé de quatre grandes parties.

 

La première rappelle le contexte de dé- veloppement de la Guinée depuis 1990 ainsi que les différentes épreuves que le pays a eu à traverser. La deuxième essaye de mettre en relief la façon dont les OMD ont influencé la préparation et la mise en œuvre des politiques nationales de développement depuis le début des années 2000. La troisième partie présente la situation de chaque objectif ainsi que les contraintes et les défis à relever. La quatrième partie se focalise sur les conséquences de la fragilité du pays au cours des dernières années sur la trajectoire des OMD.

 

Elle met aussi en relief l’ampleur des aspirations des populations, les initiatives à mettre en place pour accélérer la réalisation de certains OMD d’ici 2015 ainsi que là transformation d potentiel économique Guinéen en vue de réaliser au-delà de 2015 un véritable développement accéléré, durable et inclusif. 

 

D’une façon générale, les perspectives d’atteindre les objectifs du millénaire pour le développement en 2015 se sont sensiblement éloignées.

 

Si les tendances initiales étaient favorables (voir rapport 2002) pour les OMD 2, 3, 5 et 6, aucun des objectifs ne semble aujourd’hui réalisable. Cette dégradation de la situation est largement imputable aux conséquences des crises sociales et politiques successives que la Guinée a connues depuis une décennie. Avec un taux de croissance économique annuelle moyenne d’environ 2,5 % entre 2005 et 2010, la Guinée a connu ses pires résultats économiques de ces trois dernières décennies qui se sont soldés par une nette aggravation de la pauvreté (l’incidence de la pauvreté est passée de 49,2 % en 2002 à 53 % en 2007 et 55,2% en 2012).

 

A cela s’ajoute la détérioration sensible des services publics de base (eau, électricité, éducation, santé…). Cependant, l’atteinte du point d’achèvement de l’IPPTE, l’existence d’une stratégie de réduction de la pauvreté orientée vers l’atteinte des OMD et d’une vision prospective de développement à l’horizon 2035 constituent un cadre propice pour accélérer l’atteinte des OMD et pour mieux préparer l’après 2015.